RCA: le mouvement Mbi Nga Zo s’insurgent contre les prises de position sur le référendum constitutionnel

0
63
Les leaders du mouvement Mbi Nga Zo en conférence de presse à Bangui @crédit photo Marly Pala (Septembre 2022)

Par Alban Ouessebanga

Bangui 19 septembre 2022—(Ndjoni Sango) : Le comité chargé de rédiger le projet de la constitution a été officiellement installé par le Chef de l’Etat. A cet effet, de nombreuses voix se sont levées pour contester ou encore apprécier cette initiative. C’est pourquoi, le mouvement Mbi Nga Zo qui soutient le régime de Touadera, a fait une déclaration, le samedi 17 septembre 2022 pour s’insurger contre la prise de position de certaines organisations politico-civiles.

La question du référendum constitutionnel fait de nombreux bruits parmi la classe politique centrafricaine ces derniers temps. A cet effet, plusieurs associations et mouvements qui soutiennent cette initiative référendaire s’insurgent contre les prises de position de ces organisations de l’opposition.

C’est pourquoi le mouvement Mbi Nga Zo qui soutient le pouvoir a fait une déclaration, révoltant contre les prises de positions de ces organisations politico-civiles en ces termes : « Après avoir statué sur les différentes déclarations et prises de position tant de la société civile que des partis politiques, ainsi que de certaines organisations religieuses, sur la question du référendum constitutionnel, la plateforme Mbi Nga Zo, relève du contenu de ces dernières des déclarations aux fins d’incitation à la haine et à la violence », a déclaré, Rock Baron Kounda-Gboumbiporte –parole de ladite plateforme.

Il a par ailleurs poursuivi que : « Suite au décret instituant une assemblée constituante, chargée de réécrire une nouvelle constitution de la République centrafricaine, l’émanation de la volonté populaire manifeste sur l’étendue du territoire national, des voix se sont levées au sein de certains partis politiques de l’opposition et un groupuscule des organisations qui se dire appartenir à la société civile, pour manifester leur désaccord comme d’habitude, vis-à-vis de ce projet, prétextant qu’il est inconstitutionnel et illégitime. Mais il convient d’objecter que toutes ces manœuvres citées, tendent à manipuler l’opinion nationale et internationale et ne peuvent prospérer. A cet effet, la plateforme réaffirme son soutien indéfectible aux autorités gouvernementales pour la tenue du référendum constitutionnel pour une réelle indépendance de la République centrafricaine », a-t-il conclu.

Cette déclaration intervient après des sorties publiques organisées de part et d’autre par les partis politiques, les organisations de la société civile, mais aussi des groupes de soutien aux actions gouvernementales.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires