RCA: La population de Nana-Gribizi exige au président Touadéra de convoquer le référendum constitutionnel

0
74
Une réunion des habitants de Nana-Gribizi sur la nouvelle constitution @crédit photo Balouwa

Par Bata BALOUWA

Bangui 30 septembre 2022—(Ndjoni Sango) : Les centrafricains sont plus que jamais déterminés à modifier la constitution du 30 mars 2016 qui est en déphasage avec les réalités de la République centrafricaine. Après la décision injuste de la cour constitutionnelle, la population de la préfecture de Nana-Gribizi demande au président de la République chef de l’État la convocation en urgence du referendum constitutionnel afin que le peuple puisse exiger sa volonté de la réécriture d’une nouvelle constitution qui prendra en compte les aspirations profondes du peuple à la base.

La préfecture de la Nana-Gribizi est la région la plus touchée par la crise militaro-politique. Tous les fondements de la préfecture a été détruits. La population de la Nana-Gribizi  qui a subi des énormes conséquences  et les affres de la crise militaro-politique ne veut plus continuer à souffrir le martyr. C’est pourquoi pour eux, il est temps de dire non aux ennemis de la nation qui tirent les ficelles de la crise politique.

Pour cette population, les ennemis de la République ne sont rien d’autres que les opposants au président de la République professeur Faustin Archange Touadéra qui se bat jour et nuit pour la stabilité de la République centrafricaine. C’est dans cette optique que la population de Nana-Gribizi par la voix de leurs maires, chefs de groupes et chefs de quartiers, demande au président Touadéra de convoquer sans délai le référendum constitutionnel au nom de la stabilité de la République Centrafricaine.

Pour Petit Jean Michel Ouandaligko chef du village du groupe du 5ème arrondissement, chef du quartier SOCADA et président des chefs des quartiers de la préfecture de Nana-Gribizi.

« Nous nous demandons qu’est-ce que les colons en veulent à la République centrafricaine ? Pourquoi les français veulent empêcher le président Touadéra de modifier la constitution ? Au Cameroun combien de temps le président camerounais est resté au pouvoir ? Au Tchad, combien de temps le président est resté au pouvoir ? Au Congo, combien de temps le président congolais est resté au pouvoir ? Et enfin au Gabon, le président a duré combien de temps ? Pourquoi c’est chez nous en Centrafrique qu’on veut imposer que le président Touadéra ne fait que 10 ans au pouvoir ? », s’est interrogé le Petit Jean Michel Ouandaligko au nom de tous les chefs des quartiers de la préfecture de Nana-Gribizi.

Pour la population de cette préfecture, tous les 10 ans c’est la France qui change les présidents en RCA selon son vœu. « A chaque fois, c’est le métropole qui veut nous dicter ce que nous devrons faire de notre pays. Ce sont les français qui veulent nous détruire et nous laisser dans une insécurité totale et le sous-développement. C’est pourquoi, nous population de Bandoro, nous refusons cette méthode. La cour constitutionnelle est-elle sous l’emprise de la France où bien sur la volonté du peuple souverain ? C’est pourquoi, nous population de Nana-Gribizi, nous protestons cette décision de la cour constitutionnelle et demande au président de la République Touadéra de ne pas avoir peur et de convoquer sans délai le referendum constitutionnel pour durer au pouvoir même plus de 50 ans comme les autres présidents de la sous-région afin de développer la République centrafricaine. », a exigé Petit Jean Michel Ouandaligko président des chefs de groupes et des quartiers de la préfecture de Nana-Gribizi.

Notons que cette prise de position des chefs des quartiers et des villages de la Nana-Gribizi a été exprimée lors d’une mission de travail du ministre de l’élevage et de la santé animale accompagné de 7 députés de la Nation des préfectures de la Nana-Gribizi et de l’Ouham-Fafa.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires