RCA : Emmanuela Salomé Ngokoyassi, lauréate nationale du concours interrégional de l’AUF « Mon idée, mon entreprise »

0
72
Cérémonie de présentation du lauréat du concours interrégional de l'AUF à l'Université de Bangui @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 30 septembre 2022— (Ndjoni Sango). Dans le but de promouvoir et de susciter l’esprit entrepreneurial en milieu universitaire, la direction régionale Afrique centrale et Grands Lacs et la direction régionale Afrique de l’Ouest de l’AUF s’associent pour organiser Le concours interrégional « Mon idée, Mon entreprise ». Sous l’égide du Bureau national de l’AUF-Centrafrique, une cohorte de 21 étudiants a été présélectionné aux termes d’un appel à concours.

Les candidats retenus ont bénéficié d’une de sessions de formation et de coaching durant laquelle ils bénéficient d’un renforcement de capacité en montage de plans d’affaires et en art oratoire.

A l’issue de cette formation, 8 étudiants centrafricains sont retenus et invités à déposer une copie de leur plan d’affaire. Ensuite le jury, pendant la finale du 27 septembre, a sélectionné le projet d’Emmanuela Salomé Ngokoyassi pour représenter la RCA à la phase interrégionale à Lomé (TOGO). De nombreux talentueux et jeunes formés dans le domaine de l’entrepreneuriat commencent à gagner du terrain sur le continent en général et particulièrement en République centrafricaine. A cet effet, des initiatives sont mises en place afin d’orienter ces jeunes innovateurs et de les appuyer dans leurs projets. C’est pourquoi, la direction régionale Afrique centrale et Grands Lacs et la direction régionale Afrique de l’Ouest de l’AUF s’associent pour organiser le concours inter-régional « Mon idée, Mon entreprise » pour  favoriser la culture entrepreneuriale, susciter r et encourager l’esprit entrepreneurial des étudiants des établissements membres de l’AUF. C’est ainsi  qu’en  République centrafricaine à l’issue des différentes phases de compétitions, Emmanuela Salomé Ngokoyassi étudiante en Master 1 de Droit Public, option Administration générale est élue lauréate après avoir défendu son projet sur la création d’une  entreprise de recyclage en République centrafricaine devant un jury.

A en croire Professeur Henri Koulayom Agrégé des Universités, qui préside le jury, le choix de la lauréat fait suite à la présentation de son projet innovateur : « Le projet que la candidate a présenté est novateur ce qui lui donne la chance de représenter la RCA à Lomé. Et la sélection de la RCA n’est que l’une des phases. Donc ce projet qui parle du développement durable et met en exergue comment un entrepreneur peut gagner sa vie tout en préservant la terre. Les critères de sélection sont universels et je profite de cette occasion pour remercier l’AUF qui veut à ce que ce concours puisse prendre une dimension régionale, car cela encourage les nombreux étudiants à aussi générer des revenus afin de se passer du phénomène de chômage à travers l’entrepreneuriat », a-t-il expliqué.

Une satisfaction pour Emmanuela Salomé Ngokoyassi, la lauréate, qui en profite pour encourager les autres conquérants et promet défendre la RCA à cette prochaine phase.

« Je suis très satisfaite de cette sélection, car cela n’a pas été facile mais je suis parvenue à être désignée après avoir défendu mon projet sur la création d’une  entreprise de recyclage en République centrafricaine. Je promets que je défendrai valablement mon pays à la prochaine phase qui aura lieu à Lomé au Togo. Je profite de cette occasion pour encourager les jeunes étudiants qui ont de talents dans la création des entreprises, particulièrement les filles d’avoir la volonté afin de contribuer au développement de notre pays », a-t-elle rappelé.

Il faut signaler que les candidats retenus lors des finales dans chaque bureau National présenteront une version améliorée de leurs plans d’affaires devant un jury interrégional  à Lomé au TOGO.

Et à l’issue de cette présentation, trois (03) lauréats seront désignés (1 lauréat DRACGL – 1 lauréat DRAO – 1 lauréat DRACGL+DRAO). Les lauréats recevront chacun une enveloppe financière d’une valeur d’un million de FCFA (1.500 €). Les prix seront remis en Égypte lors du congrès mondial de la jeunesse francophone.

Dans la mesure du possible, l’AUF favorisera la mise en relation de tous les lauréats avec des mentors et des incubateurs de leur pays de provenance.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires