RCA: appel du directeur de l’école Plateau au gouvernement pour un appui logistique

0
101
Moise Kamel Mbeleté Directeur de l'école Plateau dans la localité de Bimbo 2 @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO     

Bangui 5 octobre 2022—(Ndjoni Sango) : L’école Plateau située dans Bimbo 2, fait partie des établissements scolaires qui ont été vandalisés durant les grandes vacances par des personnes malintentionnées qui n’ont aucun souci pour l’éducation des enfants. Face à cette situation d’handicap où la rentrée académique est déjà opérationnelle dans certaines écoles, le responsable dudit établissement Kamel Mbeleté, exhorte les hauts dirigeants à doter cette école des tables bancs et mobiliers de bureau permettant aux enseignants et élèves de travailler dans de bonnes conditions.  

La rentrée académique 2022-2023 qui a été lancé le 27 septembre par le chef de l’Etat est effective dans certains établissements scolaires publics que privés semble être un non évènement pour le cas de l’école Plateau dans la circonscription de Bimbo 2. Cet unique établissement public du coin et qui accueille plusieurs élèves en classe intermédiaire et ceux des examens du Concours et CEF1, aurait échappé au contrôle de autorités du système éducatif Centrafricain.

Selon les constats faits, ce centre scolaire ne dispose pas des tables bancs pour les élèves, des mobiliers de bureau pour les enseignants et à cela ajoute aussi la démotivation de certains parents à venir inscrire leurs enfants à cause de la présence des victimes des inondations qui occupent encore certaines salles de classes. C’est dans ce contexte que le responsable dudit établissement appelle les hauts dirigeants à sauver l’avenir de ses enfants.

La rentrée académique devrait être opérationnelle si et seulement si les conditions étaient réunies bien avant. Il y’a des insuffisances qui nécessitent d’être comblées afin d’éviter des retards dans le programme de l’année.

« L’école Plateau a été vandalisée par des personnes malintentionnées à défaut des sentinelles et on n’a réussi à mettre la main sur certains bandits. Il n’y a pas de tables bancs, ni des mobiliers et aussi les parents d’élèves sont démotivés du moment où ils ne pensent même pas à venir inscrire leurs enfants à cause de la présence des sinistrés dans les salles de classes. J’exhorte le ministère de l’action humanitaire et nos autorités de dépêcher un programme d’urgence pour pallier à ce manquement car, l’avenir de nos enfants en dépend», a déploré le Moise Kamel Mbeleté, Directeur de l’école Plateau dans Bimbo 2.

La situation des victimes de pluie doit encore interpeler nos dirigeants afin de trouver des pistes de solution les concernant permettant à ses élèves et Lycéens de reprendre les classes.

« Nous sommes prêts à libérer les lieux afin que nos enfants reprennent le chemin de l’école, mais où irons-nous du moment où on n’a pas encore un endroit y aller ? Nous attendons du gouvernement un appui financier pour nous permettre de trouver des maisons de location au quartier », a lancé Alphonse Ndoti, l’une des occupantes des salles de classe.

Avec cette allure, où les établissements scolaires de la capitale éprouvent des difficultés liées aux équipements et mobiliers de bureau pour que cette reprise soit effective, quel serait le sort des autres écoles qui sont dans les provinces oùu certaines manquent des enseignants?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires