RCA: les exploits des FACA à Batangafo face aux bandits armés

0
47
Bossembele-ndjoni-sango-centrafrique
Les FACA à Bossembelé

Par Alfred YEMETCHIPA

Bangui 26 octobre 2022—(Ndjoni Sango) : Les Forces Armées Centrafricaines se sont hissés à un niveau plus supérieur en utilisant les moyens nécessaires pour réduire en poussière les rebelles de la CPC qui rodent encore dans les brousses. Ces derniers ont mené une opération militaire de grande envergure contre ces bandits de grand chemin qui sèment la terreur dans la localité en vue d’essuyer les larmes des éleveurs peulhs dans l’Ouham Fafa en particulier et la sécurité des populations en général.

Avec la montée en puissance des Forces Armées Centrafricaines sous les instructions fermes du ministre de la défense nationale, Rameaux Claude Bireau, et surtout la restauration de l’autorité de l’Etat qui se fait progressivement dans le pays, les rebelles sont contraints de se déguiser en braqueurs, kidnappeurs, coupeurs de route voire des voleurs pour subvenir à leurs besoins.

Ces rebelles sèment la terreur dans la localité de l’Ouham Fafa en s’accaparant des bœufs des Peulhs le jeudi 20 octobre dernier. Cette situation fait réagir vigoureusement les Forces de l’Ordre qui sont basées dans cette région qui ont procédé à une opération de poursuite qui s’est soldée par des affrontements à 26 Km de Batangfo sur l’axe Bouca.

Cette opération militaire a permis aux Forces Régulières de récupérer les bœufs des mains des malfrats pour les restituer aux peulhs. Mécontents, les rebelles de l’UPC ont tenté des opérations de représailles en attaquant le camp des déplacés situé derrière l’Institut Pasteur. Ces derniers ont été pris en étau et finalement ont fini par prendre la poudre d’escampette.

« Cette opération a duré toute la journée de samedi. Je ne puis vous dire que l’opération est un succès car il n’y a pas une perte en vies humaines du côté des FACA.  On peut dénombrer cinq (5) morts et quelques blessés du côté des éléments de la Coalition pour la Paix en Centrafrique(CPC). Pour l’instant le calme est relatif et les populations vaquent librement à leurs activités mais la psychose est visible », le sous-préfet de Batangafo, Evra Lamine.

Certaines sources laissent croire à un bilan qui fait état de cinq (5) morts dans le rang des rebelles de CPC mais des sources très introduites parlent de neuf (9) morts et quelques blessés. Il sied de rappeler que les FACA ont neutralisé le mercredi dernier une attaque des éléments de 3R à Mann dans la préfecture de Limpendé et à ce jour, les FACA continuent de faire des succès.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires