RCA: WILPF fait des recommandations en prélude du 22ème anniversaire de la Résolution 1325

0
36
le groupe WILPF Centrafrique @créit photo Pala

Par Marly Pala

Bangui 31 octobre 2022—(Ndjoni Sango) :  En prélude du 22ème anniversaire de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations-Unies, qui sera célébré le 31 octobre, le groupe WILPF Centrafrique suggère au gouvernement, la mise en application de certaines recommandations pour un retour de la paix et la parité en Centrafrique. Ces recommandations ont été faites le vendredi 28 octobre lors d’un point de presse tenu dans la salle de conférence du centre Cucherousset à Bangui.

Le Conseil de sécurité des Nations-Unies avait adopté le 31 octobre 2000, la Résolution 1325, concernant le droit des femmes, la paix et la sécurité et s’est basé particulièrement sur la situation des femmes et filles pendant les conflits. Aujourd’hui, cette Résolution totalise 22 ans et WILPF Centrafrique qui est une ligue des femmes pacifiques, a profité de l’occasion pour formuler quelques recommandations.

A en croire Bernice Ouango Ndackalla, président de WILPF Centrafrique, des efforts ont été faits par le gouvernement pour l’exécution de la résolution, mais beaucoup restent à faire en ce qui concerne la prise en compte des femmes victimes des violences à l’intérieur du pays : « La WILPF Centrafrique s’est dite préoccupée par rapport à la réaction du gouvernement qui a bien voulu élaborer nos programmes d’action, tout en relevant certaines faiblesses. Nous apprécions les efforts que le gouvernement ait pu mettre en place l’UMIRR afin de lutter contre les VBG, mais on aimerait que celle-ci soit aussi installée dans les villes intérieures du pays. Nous apprécions aussi la loi sur la parité qui a été adoptée, même si celle-ci n’est pas encore mise en œuvre. Mais la faiblesse reste la mise en œuvre de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations-Unies en ce qui concerne la paix et la sécurité. Car, il y a des groupes armés réfractaires qui sont dans certaines zones et des vols à mains armées dans la capitale. A cela, nous attirons l’attention du gouvernement afin qu’il puisse redoubler d’efforts de sécurisation des populations centrafricaines. Nous profitons aussi de cette occasion pour demander la révision du cadre juridique en ce qui concerne le désarmement afin que tous les groupes armés signataires ou non puissent signer afin qu’on puisse restaurer définitivement la paix dans le pays. Mais nous déplorons à cet effet, la régression de la participation politique de la femme d’où l’importance que le gouvernement puisse revoir sa politique concernant la participation massive de la femme », a-t-elle énuméré.

Cet appel de WILPF Centrafrique intervient quelques jours avant le 22ème anniversaire de l’adoption de la résolution 1325 du Conseil de sécurité visant le droit des femmes, la paix et la sécurité. Il faut aussi noter que cette organisation a eu à organiser des activités de sensibilisation au mois de septembre dans certaines communes de la préfecture de la Lobaye.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires