RCA: la campagne de dénigrement contre les Instructeurs Russes à Bossangoa

0
227
Bossangoa-ndjoni-sango-centrafrique
Une vue de la population de Bossangoa lors de la relance de la cellule Cotton par le président Touadera en 2018 @crédit photo Erick Ngaba

Par Alfred YEMETCHIPA

Bangui 2 novembre 2022—(Ndjoni Sango): En vue de saboter les exploits des partenaires Russes, certaines filles et fils  de Bossangoa dans l’Ouham s’engagent dans une campagne de dénigrement en vue de barrer la route au retour définitif de la paix en République Centrafricains. Pour quel profit ? 

La RCA est trop en retard. Les gens doivent réfléchir intelligemment avant toutes les actions. Réagir à la va vite est une erreur que beaucoup de centrafricains commettent. Il faut murement penser dans la prise des décisions.

Les pro –CPC cherchent voies et  moyens pour blâmer  les instructeurs Russes en faisant couler une rumeur qui « les instructeurs Russes feraient leur irruption dans la cour de l’école de la Vallée en vue de donner des bonbons empoisonner aux élèves de ladite école ».

Cette fausse information sème la panique parmi les populations de l’Ouham. Dans le passé, les mères fuyaient avec leurs enfants pour s’échapper à la vaccination à cause des rumeurs.

Les centrafricains doivent faire preuve de maturité et résister aux rumeurs « malveillantes » qui ne peuvent profiter à personne. Au contraire cette information peut conduire les populations dans un embrouillamini  qui peut retenir le pays dans le sous-développement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires