Le 20e Congrès national du PCC s’achève à Beijing, Xi Jinping préside le Congrès et y prononce un important discours

0
17
XXè Congrès PCC

Par Xinhua

Bangui 4 Novembre 2022—(Ndjoni Sango): Le 20e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) s’est achevé avec succès le matin du 22 octobre au Grand Palais du Peuple, après avoir élu le nouveau Comité central et la nouvelle Commission centrale de contrôle de la discipline, et adopté la résolution sur le rapport du 19e Comité central du PCC, la résolution sur le rapport d’activité de la 19e Commission centrale de contrôle de la discipline et celle sur un amendement aux Statuts du PCC.

Le Congrès appelle tout le Parti, toute l’armée, tous les peuples multiethniques à s’unir étroitement aux côtés du Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, à garder à l’esprit que les discours creux portent préjudices à l’Etat, et l’action assure la prospérité de la nation, à raffermir la confiance, à œuvrer de même cœur et agir de même volonté, à travailler dur dans un esprit d’entreprise et à avancer avec un courage inébranlable pour réaliser l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et le grand renouveau de la nation chinoise.

Le camarade Xi Jinping a présidé le Congrès.

Ceux qui sont installés au premier rang sur la tribune présidentielle sont les membres du Comité permanent du présidium du Congrès, à savoir Xi Jinping, Li Keqiang, Li Zhanshu, Wang Yang, Wang Huning, Zhao Leji, Han Zheng, Wang Qishan, Ding Xuexiang, Wang Chen, Liu He, Xu Qiliang, Sun Chunlan, Li Xi, Li Qiang, Li Hongzhong, Yang Jiechi, Yang Xiaodu, Zhang Youxia, Chen Xi, Chen Quanguo, Chen Min’er, Hu Chunhua, Guo Shengkun, Huang Kunming, Cai Qi, Hu Jintao, Li Ruihuan, Wen Jiabao, Jia Qinglin, Zhang Dejiang, Yu Zhengsheng, Song Ping, Li Lanqing, Zeng Qinghong, Wu Guanzheng, Li Changchun, He Guoqiang, Liu Yunshan, Zhang Gaoli, You Quan et Zhang Qingli.

A 9h du matin, la session de clôture a commencé.

Le nombre de délégués et de délégués spécialement invités qui doivent se présenter aujourd’hui au Congrès est de 2.378 personnes, dont 2.338 sont effectivement présentes. Le nombre de délégués qui sont sur place dépassent la moitié du nombre de délégués exigés, ce qui est conforme aux règlements des méthodes d’élection du Congrès.

La session de clôture a débuté par l’adoption de la liste des 2 scrutateurs généraux et des 36 scrutateurs.

Sous la supervision des scrutateurs généraux et des scrutateurs, les délégués et les délégués spécialement invités présents au Congrès ont élu au scrutin secret le 20e Comité central du PCC composé de 205 membres titulaires, 171 membres suppléants et la 20e Commission centrale de contrôle de la discipline composée de 133 membres.

A 11h09, Xi Jinping annonce que le 20e Comité central et la 20e Commission centrale de contrôle de la discipline sont élus au 20e Congrès national du PCC. De longs et chaleureux applaudissements ont éclaté.

Le Congrès adopte ensuite une résolution sur le rapport du 19e Comité central du PCC et approuve le rapport présenté par le camarade Xi Jinping au nom du 19e Comité central du PCC. La résolution souligne que le rapport du 19e Comité central du PCC adopté par le Congrès constitue la cristallisation de la sagesse du Parti et du peuple multiethnique, une déclaration politique et un programme d’action pour le Parti afin d’unir et de conduire le peuple de tous les groupes ethniques à remporter une nouvelle victoire dans le socialisme à la chinoise, ainsi qu’un document-programme du marxisme.

Selon le Congrès, le thème exposé dans le rapport est l’âme de ce Congrès, et qu’il servira de programme général au développement de la cause du Parti et de l’Etat. Tout le Parti doit, en portant haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise, prendre pleinement conscience de la signification cruciale de la « double confirmation », préserver résolument la position centrale du camarade Xi Jinping au sein du Comité central et du Parti, appliquer intégralement la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, faire rayonner le noble esprit fondateur du Parti, faire preuve de confiance en soi et d’une volonté d’autoperfectionnement, savoir innover tout en maintenant les principes fondamentaux, poursuivre énergiquement et résolument sa marche en avant, et conjuguer ses efforts pour faire de la Chine un pays socialiste moderne dans tous les domaines et faire progresser le grand renouveau de la nation chinoise sur tous les fronts.

Le Congrès donne une haute appréciation de l’activité du 19e Comité central. La période des cinq années qui s’est écoulée depuis le 19e Congrès national a été une période extrêmement spéciale et extraordinaire. Ces cinq dernières années, en tenant compte des circonstances et de la situation générale, le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping a su innover tout en maintenant les principes fondamentaux, eu le courage de lutter tout en excellant à le faire, uni et guidé l’ensemble du Parti, de l’armée et du peuple chinois multiethnique pour faire face à la conjoncture internationale difficile et complexe ainsi qu’aux grands risques et défis qui se sont succédé, et fait progresser continuellement le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère dans un esprit dynamique et entreprenant. Il a résolu de nombreux problèmes épineux légués par le passé et accompli diverses missions d’importance majeure relatives aux intérêts à long terme, de sorte que la cause du Parti et de l’Etat a remporté de grands succès qui ont eu un retentissement mondial.

Selon le Congrès, durant la dernière décennie depuis le 18e Congrès national, nous avons connu trois événements qui revêtent à la fois une importance primordiale pour le présent et une immense portée historique à long terme pour la cause du Parti et du peuple chinois : le premier, c’est le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois ; le deuxième, c’est l’entrée dans la nouvelle ère du socialisme à la chinoise ; le troisième, c’est l’accomplissement de la tâche historique qui consiste à éradiquer la pauvreté et à réaliser l’objectif du premier centenaire, soit le parachèvement de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance. Les grandes transformations réalisées au cours des dix années de la nouvelle ère constituent un jalon dans l’histoire du Parti, de la Chine nouvelle, de la réforme et de l’ouverture sur l’extérieur, du développement du socialisme ainsi que du développement de la nation chinoise. Le Parti communiste chinois est devenu plus déterminé et plus vigoureux dans ses combats révolutionnaires ; le peuple chinois a fait preuve d’une conscience historique plus aiguë et d’un esprit d’initiative historique plus grand ; la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise est entrée dans un processus historique irréversible ; et le socialisme scientifique est reparti de l’avant avec une nouvelle vitalité débordante dans la Chine du 21e siècle.

Selon le Congrès, c’est sous la ferme direction du Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping et à la lumière de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise que l’ensemble du Parti et tout le peuple multiethnique ont réussi, grâce à leurs efforts conjugués, à réaliser les grandes transformations au cours des dix dernières années de la nouvelle ère. En confirmant la position centrale du camarade Xi Jinping au sein du Comité central et du Parti ainsi que le rôle directeur de sa pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, le Parti n’a fait que répondre au désir commun de l’ensemble du Parti, de l’armée et du peuple chinois multiethnique. Cela revêt une importance décisive pour le développement de la cause du Parti et de l’Etat dans la nouvelle ère et la promotion du grand renouveau de la nation chinoise. En vue de faire progresser la cause du socialisme à la chinoise dans la nouvelle marche de la nouvelle ère, ce qu’il y a de plus urgent à faire est de prendre pleinement conscience de la signification cruciale de la « Double confirmation » ; de raffermir les « Quatre consciences » et la « Quadruple confiance en soi » ; de préserver résolument la position centrale du camarade Xi Jinping au sein du Comité central et du Parti ainsi que l’autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti ; et d’agir en parfait accord, tant dans l’action que sur les plans idéologique et politique, avec le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping.

Selon le Congrès, depuis le 18e Congrès national, ayant le courage de se lancer dans la recherche et l’innovation théoriques, notre parti a adopté une toute nouvelle vision pour approfondir ses connaissances sur les lois régissant l’exercice du pouvoir par un parti communiste ainsi que les lois de l’édification socialiste et de l’évolution de la société humaine. D’importants résultats ont été obtenus sur le plan de l’innovation théorique, et ceux-ci sont reflétés de manière condensée dans la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère. Les « Quatorze principes » formulés lors du 19e Congrès national du Parti, ainsi que les « Dix points » et les « Nouvelles victoires obtenues dans treize domaines » qui ont été explicités lors du 6e plénum du 19e Comité central du Parti, font une synthèse de ce qu’est la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère qui doit être mise en pratique sur une longue durée, de même qu’étoffée et développée continuellement.

Selon le Congrès, à partir de maintenant, le Parti communiste chinois a pour tâche centrale d’unir et de conduire le peuple chinois multiethnique pour réaliser l’objectif du deuxième centenaire, soit de faire de la Chine un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines, et pour promouvoir de manière exhaustive le grand renouveau de la nation grâce à la modernisation chinoise.

Selon le Congrès, la modernisation que nous poursuivons est une modernisation socialiste dirigée par le Parti communiste chinois. Elle partage non seulement des points communs avec la modernisation des autres pays, mais possède aussi, et surtout, des caractéristiques chinoises basées sur les réalités concrètes du pays. La modernisation chinoise se caractérise par la grande taille de sa population, la prospérité commune du peuple tout entier, l’équilibre entre la civilisation matérielle et spirituelle, la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, ainsi que la poursuite de la voie du développement pacifique. Les exigences essentielles à la modernisation chinoise sont les suivantes : maintenir la direction du Parti communiste chinois, poursuivre le socialisme à la chinoise, assurer un développement de qualité, développer la démocratie populaire intégrale, enrichir le monde spirituel de la population, réaliser la prospérité commune du peuple tout entier, favoriser la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et créer une nouvelle forme de civilisation humaine.

Selon le Congrès, dans le cadre de l’édification intégrale d’un grand pays socialiste moderne, les dispositions stratégiques globales prévoient deux étapes : réaliser pour l’essentiel la modernisation socialiste de 2020 à 2035, et faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, beau, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé de 2035 au milieu du siècle. Les cinq prochaines années constitueront une période cruciale pour assurer le bon démarrage de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne.

Selon le Congrès, nous devons nous tenir aux principes importants qui sont les suivants : maintenir et renforcer la direction du Parti sur tous les plans, persévérer dans la voie du socialisme à la chinoise, rester fidèle au concept de développement centré sur le peuple, approfondir la réforme et l’ouverture, et faire rayonner un esprit de lutte.

Le Congrès approuve les dispositions stratégiques du rapport sur le développement de la cause du Parti et de l’Etat dans une certaine période à venir.

Selon le Congrès, il nous faut appliquer résolument le concept global de sécurité nationale, intégrer la préservation de cette dernière dans tout le processus et tous les aspects du travail du Parti et de l’Etat, optimiser le système de sécurité nationale, renforcer notre capacité à la défendre, mettre à niveau la gouvernance en matière de sécurité publique et perfectionner le système de gouvernance sociale, de manière à assurer la sécurité nationale et la stabilité sociale.

Le Congrès souligne que réaliser comme prévu l’objectif du centenaire de l’Armée populaire de Libération et faire rapidement de l’armée populaire une armée de premier rang mondial constituent une exigence stratégique de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Il faut appliquer la pensée de Xi Jinping sur le renforcement de l’armée, suivre la stratégie militaire de la nouvelle ère et s’assurer que les missions et tâches de l’armée populaire dans la nouvelle ère soient effectivement accomplies.

Selon le Congrès, il est impératif de maintenir durablement le principe d' »un pays, deux systèmes », puisque celui-ci est une innovation magistrale du socialisme à la chinoise et constitue la meilleure disposition institutionnelle pour assurer la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong et de Macao depuis leur rétrocession, donc il faut le maintenir à long terme. Nous devons rester attachés au principe d’une seule Chine et au « Consensus de 1992 », poursuivre l’application de la stratégie générale du Parti visant à résoudre la question de Taiwan dans la nouvelle ère, nous opposer fermement à son « indépendance » et travailler pour la réunification de la patrie, ainsi que demeurer un acteur décisif dans les relations entre les deux rives du détroit de Taiwan et garder l’initiative sur ce dossier pour faire avancer résolument la grande cause de la réunification de la patrie.

Le Congrès approuve l’analyse faite par le rapport sur la conjoncture internationale ainsi que les dispositions qu’il a formulées en ce qui concerne le travail diplomatique.

Selon le Congrès, la clé pour œuvrer à l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et promouvoir dans tous les domaines le grand renouveau de la nation chinoise réside dans le Parti. Il nous faut veiller sans relâche à l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans le Parti, approfondir la grande et nouvelle œuvre d’édification du Parti dans la nouvelle ère, et guider la révolution sociale par l’autorévolution du Parti. Nous devons répondre aux exigences globales de l’édification du Parti dans la nouvelle ère, améliorer le système d’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans ses rangs, et développer sur tous les plans l’aptitude du Parti à se purifier, se perfectionner, se rénover et s’améliorer. Nous devons maintenir et renforcer la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti, forger sans cesse notre esprit au moyen de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, améliorer le système institutionnel et réglementaire d’autorévolution du Parti, former une équipe de cadres de qualité capables d’assumer la tâche importante de renouveau national, renforcer les fonctions politiques et organisationnelles des organisations du Parti, faire preuve d’une plus grande rigueur dans l’amélioration du style de travail et l’application de la discipline au sein du Parti, et remporter la victoire totale de la bataille décisive et prolongée contre la corruption.

Le Congrès adopte la résolution sur le rapport d’activité de la 19e Commission centrale de contrôle de la discipline (CCCD), tout en appréciant pleinement le travail de cette dernière.

Le Congrès adopte la résolution sur un amendement aux Statuts du PCC, et décide que les Statuts ainsi amendés entrent en vigueur dès le jour de leur adoption.

Depuis le 19e Congrès national, le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, en combinant les principes fondamentaux du marxisme avec les réalités concrètes de la Chine et le meilleur de sa culture traditionnelle, a avancé une série de conceptions, pensées et stratégies nouvelles sur la gouvernance de l’Etat, enrichi et développé la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et ouvert ainsi de nouveaux horizons pour la sinisation et l’actualisation du marxisme. Marxisme de la Chine contemporaine et du 21e siècle, la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère représente pour notre époque l’esprit de la Chine et sa culture dans leur forme essentielle. Le Congrès a approuvé à l’unanimité l’incorporation du développement de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère depuis le 19e Congrès national dans les Statuts du Parti, afin de mieux refléter les résultats que le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping a obtenus dans la promotion de l’innovation théorique, pratique et institutionnelle.

Selon le Congrès, pendant sa lutte centenaire, le Parti, fidèle à son engagement initial et à sa noble mission, a uni et guidé le peuple chinois multiethnique pour écrire l’épopée la plus glorieuse de l’histoire plusieurs fois millénaire de la nation chinoise. Le Congrès a approuvé l’introduction, dans les Statuts du Parti, de l’engagement initial et de la mission noble du Parti ainsi que de ses réalisations majeures et de son bilan historique des cent années de lutte. Ce qui rend le Parti et le peuple invincibles, c’est qu’ils n’ont pas peur de se battre, et encore moins de triompher dans la lutte. Tout ce qu’ils ont réalisé est le fruit d’une lutte incessante et acharnée. Le Congrès a approuvé l’insertion dans les Statuts du Parti de l’exigence de la mise en valeur de l’esprit de lutte et de l’augmentation de la capacité de combat.

Selon le Congrès, considérant que le camarade Xi Jinping, dans le rassemblement de célébration du centenaire du PCC, a déclaré au nom du Parti et du peuple chinois que nous avons réalisé l’objectif du premier centenaire, soit le parachèvement de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, et entrepris la nouvelle marche vers l’objectif du deuxième centenaire — faire de la Chine un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines, le Congrès a approuvé des modifications correspondantes dans les Statuts du Parti.

Le Congrès fixe la tâche centrale du PCC dans la nouvelle marche de la nouvelle ère, qui est de promouvoir le grand renouveau de la nation chinoise sur tous les fronts par la modernisation chinoise. Les systèmes économiques fondamentaux tels que le système économique fondé sur la propriété publique avec le développement en commun des diverses formes de propriété, le système de distribution basé sur la répartition selon le travail fourni, accompagnée d’autres modes de distribution, ainsi que le système d’économie de marché socialiste, sont le pilier important du régime socialiste à la chinoise. Le Congrès a approuvé l’incorporation du contenu susmentionné dans les Statuts du Parti. En même temps, il a approuvé les ajouts suivants : réaliser progressivement la prospérité commune de toute la population ; profiter de la nouvelle phase de développement, appliquer la nouvelle vision d’un développement innovant, coordonné, écologique, ouvert et partagé, accélérer la mise en place d’un nouveau modèle de développement reposant sur le rôle primordial du circuit économique national et l’interaction dynamique entre les circuits économiques national et international, et promouvoir le développement de qualité ; faire valoir le rôle des compétences en tant que première ressource ; favoriser un développement économique de meilleure qualité, plus efficace, plus équitable, plus durable et plus sûr.

Le Congrès estime que l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne est une œuvre aussi glorieuse que difficile. Bien que l’avenir s’annonce radieux, la tâche est lourde, et il nous reste un long chemin à parcourir. Pour réaliser cette grande œuvre, nos dispositions stratégiques globales prévoient deux étapes : réaliser pour l’essentiel la modernisation socialiste de 2020 à 2035, et faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, beau, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé de 2035 au milieu du siècle. Les modifications ont été apportées aux Statuts du Parti en accord avec ces dispositions.

Le Congrès approuve l’insertion dans les Statuts du Parti des contenus suivants : poursuivre la voie de la légalité socialiste à la chinoise ; mettre en place une démocratie populaire intégrale qui soit plus large, plus complète et plus développée ; travailler à la mise en place et au perfectionnement d’un système et d’une procédure démocratiques en matière d’élection, de consultation, de prise de décision, d’administration et de contrôle ; et coordonner le développement et la sécurité.

Le Congrès approuve l’insertion dans les Statuts du Parti des contenus suivants : renforcer l’Armée populaire de Libération en suivant le principe recommandant de poursuivre son édification politique, de la rendre plus puissante grâce à la réforme, aux sciences et technologies, et à l’amélioration de la qualité de ses effectifs, ainsi que de la gérer en vertu de la loi, et en faire une armée de premier rang mondial ; appliquer de manière intégrale, précise et ferme le principe d' »un pays, deux systèmes » ; combattre et freiner résolument toutes les tentatives sécessionnistes prônant l' »indépendance de Taiwan » ; mettre à l’honneur les valeurs communes à toute l’humanité que sont la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté ; et édifier un monde ouvert, inclusif, beau et propre où règnent la paix durable, la sécurité globale et la prospérité commune.

Le Congrès approuve l’inscription aux Statuts du Parti des exigences suivantes : faire rayonner le noble esprit fondateur du Parti de défendre la vérité, persévérer dans l’idéal, tenir l’engagement initial, assumer la mission, lutter courageusement sans craindre les sacrifices, rester fidèle au Parti et se montrer digne de la confiance du peuple; guider la révolution sociale en s’imposant à soi-même une révolution ; améliorer son jugement, sa perspicacité et sa capacité d’action politiques, et faire preuve d’une plus grande conscience et fermeté dans l’application des théories, de la ligne, des principes et des mesures politiques du Parti ; faire avancer la sinisation et l’actualisation du marxisme ; faire avancer perpétuellement son autorévolution ; améliorer sans cesse la réglementation en son sein ; renforcer la responsabilité principale et la responsabilité de contrôle dans l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans ses rangs ; poursuivre le combat contre la corruption selon la formule « ne pas oser, ne pas pouvoir, ne pas songer » ; et il doit rester fidèle à sa ligne organisationnelle de la nouvelle ère, ce qui est une des exigences fondamentales de l’édification du Parti.

Le Congrès estime que le PCC est la force centrale qui propulse notre cause et que la direction du Parti est la garantie fondamentale de la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise. Le Congrès est d’avis d’apporter aux Statuts du Parti les ajouts suivants : le Parti est la force politique dirigeante suprême, et il faut maintenir et renforcer la direction du Parti sur tous les plans.

Le Congrès considère comme nécessaires les modifications apportées à la partie des articles, en accord avec celles effectuées dans la partie du Programme général, lesquelles se sont inspirées des expériences réussies que le PCC a acquises dans son travail et son édification depuis son 19e Congrès national.

Le Congrès considère que, dans la nouvelle ère, le Parti et l’Etat sont confrontés à une situation compliquée inédite dans le monde et dans l’histoire où les défis se posent de manière extrêmement sérieuse et les tâches de réforme, de développement et de stabilité demeurent très lourdes et ardues. Si le Parti a réussi à résoudre les contradictions et problèmes épineux qui risquaient de porter atteinte à son exercice du pouvoir à long terme, à la sécurité et à la stabilité durables du pays, ainsi qu’au bonheur du peuple chinois, et s’il a pu éliminer les dangers latents graves au sein du Parti, de l’Etat et de l’armée, permettant ainsi à la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise d’entrer dans un processus historique irréversible, c’est parce que nous avons confirmé la position centrale du camarade Xi Jinping dans le Comité central et le Parti, et confirmé le rôle directeur de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère. Cette « Double confirmation » est un acquis politique majeur du Parti dans la nouvelle ère et constitue un facteur décisif permettant à la cause du Parti et de l’Etat de connaître des succès et des transformations de portée historique. Tous les membres du Parti sont tenus de comprendre profondément la signification cruciale de la « Double confirmation », de prendre davantage d’initiative de préserver la position centrale du camarade Xi Jinping dans le Comité central et le Parti ainsi que l’autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, d’appliquer intégralement la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et d’agir en parfait accord, tant dans leur action que sur les plans idéologique et politique, avec le Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping.

Après que tous les travaux inscrits à l’ordre du jour du Congrès ont été accomplis, Xi Jinping a prononcé un discours important sous un tonnerre d’applaudissements. Selon lui, grâce aux efforts communs de tous les délégués, ce Congrès s’est conclu comme un Congrès couronné de succès, nous permettant d’unifier les vues, de raffermir la confiance, de fixer la direction à suivre et de galvaniser l’enthousiasme. Il témoigne de notre détermination à lever haut le drapeau du socialisme à la chinoise, à unir nos forces et à aller courageusement de l’avant dans la solidarité. Approuvé par ce Congrès, le rapport du 19e Comité central, en portant haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise, en se guidant sur le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong, la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de la « Triple Représentation » et le concept de développement scientifique, ainsi qu’en appliquant intégralement la pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, a analysé les évolutions de la situation tant nationale qu’internationale, formulé le thème du 20e Congrès national du Parti, fait le bilan des tâches accomplies durant les cinq années écoulées et des grandes transformations réalisées au cours des dix dernières années de la nouvelle ère, et abordé les questions d’importance majeure que sont l’ouverture de nouveaux horizons pour la sinisation et l’actualisation du marxisme, ainsi que les caractéristiques chinoises et les exigences essentielles de la modernisation chinoise. Il a élaboré une planification stratégique sur l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et sur la promotion du grand renouveau de la nation chinoise dans tous les domaines, et pris les arrangements pour faire progresser de façon synergique les dispositions d’ensemble dites « Plan global en cinq axes » et poursuivre de manière coordonnée les dispositions stratégiques des « Quatre intégralités ». Il nous a indiqué clairement la direction à suivre, tout en fixant le guide d’action, pour développer la cause du Parti et de l’Etat dans la nouvelle marche de la nouvelle ère, et pour réaliser notre objectif du deuxième centenaire. Né de la quintessence de la sagesse de l’ensemble du Parti et du peuple chinois, ce rapport constitue non seulement un document programme marxiste, mais également une déclaration politique et un programme d’action permettant à notre Parti d’unir et de guider notre peuple chinois multiethnique dans ses efforts pour remporter de nouvelles victoires dans l’édification du socialisme à la chinoise.

Le rapport d’activité présenté par la 19e Commission centrale de contrôle de la discipline et adopté par le présent Congrès a dressé le bilan des expériences pratiques et des progrès importants que les commissions de contrôle de la discipline à tous les niveaux ont obtenus sous la ferme direction du Comité central du Parti dans l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti depuis le 19e Congrès national. Il a exposé l’extrême importance de l’approfondissement de l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, ainsi que de la mise en profondeur de la grande et nouvelle œuvre d’édification du Parti dans la nouvelle ère pour faire de la Chine un pays socialiste moderne dans tous les domaines et faire progresser le grand renouveau de la nation chinoise sur tous les fronts. Il a mis en lumière l’importance capitale de guider la révolution sociale par l’autorévolution du Parti, et montré la ferme détermination du Parti à poursuivre avec une lucidité et une fermeté constantes la promotion de la probité et la lutte contre la corruption en son sein. Le projet d’amendement aux Statuts du Parti, approuvé par le présent Congrès, a reflété les résultats que notre Parti a obtenus dans la promotion de l’innovation théorique, pratique et institutionnelle depuis son 19e Congrès national, et a formulé des exigences précises sur le maintien et le renforcement de la direction du Parti dans tous les domaines, sur la poursuite sans relâche de l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, sur le maintien et le perfectionnement de l’édification du Parti, ainsi que sur la poursuite de l’autorévolution du Parti. Le nouveau Comité central, élu par le Congrès, est composé de cadres hautement qualifiés pour l’exercice du pouvoir et de représentants d’élite venant de diverses régions et de divers départements, ainsi que de tous les fronts et de tous les secteurs. Il est hautement compétent, largement représentatif et bien structuré, et répond aux exigences du Comité central du Parti, aux attentes des cadres et de la population, ainsi qu’à la situation concrète des équipes dirigeantes et du corps des cadres. Il est certainement capable d’assumer la mission historique consistant à unir et conduire l’ensemble du Parti et du peuple chinois multiethnique dans ses efforts pour œuvrer à l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et pour promouvoir le grand renouveau de la nation chinoise dans tous les domaines. Le Congrès a également élu la nouvelle Commission centrale de contrôle de la discipline. Nous sommes convaincus que les décisions et dispositions adoptées par le 20e Congrès national du Parti, ainsi que les résultats qu’il a obtenus, joueront un très important rôle d’orientation et de garant pour faire de la Chine un pays socialiste moderne dans tous les domaines et faire progresser le grand renouveau de la nation chinoise sur tous les fronts, ainsi que pour remporter de nouvelles victoires dans l’édification du socialisme à la chinoise.

Xi Jinping souligne qu’en tant que délégués au Congrès du Parti, nous assumons une mission glorieuse et de lourdes responsabilités. Il nous importe donc de rester fidèles à notre engagement initial et à notre mission ; de raffermir nos idéaux et nos convictions ; de faire rayonner le noble esprit fondateur du Parti ; d’étudier consciencieusement la théorie, la ligne, les principes et les mesures politiques du Parti ; de mettre en œuvre les dispositions stratégiques prises par le Comité central du Parti pour faire de la Chine un pays socialiste moderne dans tous les domaines et faire progresser le grand renouveau de la nation chinoise sur tous les fronts; de faire montre d’une conscience accrue pour étudier, observer, appliquer et faire respecter les Statuts du Parti ; et d’agir en parfait accord, tant dans notre action que sur les plans idéologique et politique, avec le Comité central du Parti. Nous devrons garder fermement à l’esprit que « l’Etat, c’est le peuple ; et le peuple, c’est l’Etat » ; rester fidèles à notre objectif fondamental de servir le peuple avec dévouement ; maintenir nos liens de chair et de sang avec les masses populaires ; nous tenir toujours à leurs côtés, penser à ce qu’elles pensent et travailler avec elles ; répondre activement aux aspirations des membres du Parti et des masses populaires ; remplir correctement nos responsabilités de délégué ; et nous soumettre volontairement au contrôle du Parti et du peuple. Il nous faut garder toujours à l’esprit les « intérêts suprêmes du pays » ; élever notre jugement, notre perspicacité et notre capacité d’action politiques ; et jouer un rôle exemplaire en préservant l’autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti, en observant la discipline et les règles de conduite politiques et en renforçant notre esprit du Parti et nos compétences pour consacrer l’ensemble de notre sagesse et de nos forces au développement de la cause du Parti et du peuple, servir d’exemple pour tous les membres du Parti et mériter la confiance qu’ils placent en nous.

Selon Xi Jinping, durant le Congrès, bon nombre de messages de félicitations ont été envoyés de la part des chefs des différents partis et groupements démocratiques du pays, de la Fédération nationale de l’industrie et du commerce de Chine, ainsi que des personnalités des différentes ethnies et des divers milieux. Nombreux sont aussi ceux parmi notre population qui ont présenté au Congrès leurs félicitations sous diverses formes. Des partis politiques et organisations d’un grand nombre de pays étrangers ont également envoyé des messages de félicitations. Le présidium du Congrès tient à leur exprimer ses sincères remerciements.

Xi Jinping souligne qu’après cent ans de lutte depuis sa naissance, le PCC est prêt à passer son « nouvel examen ». Pendant ces cent années, notre parti, en unissant et conduisant le peuple chinois multiethnique, a obtenu les grandes victoires de la révolution de la démocratie nouvelle, de la révolution et de l’édification du socialisme, de la réforme et de l’ouverture, ainsi que de la modernisation socialiste, faisant entrer le socialisme à la chinoise dans une nouvelle ère. Un siècle après sa fondation, notre parti, fort de ses exploits inégalés, est toujours dans la force de l’âge. Nous avons totalement la confiance en notre capacité à créer de nouveaux et plus grands miracles qui impressionneront le monde dans la nouvelle marche de la nouvelle ère. Tout le Parti est appelé à s’unir étroitement autour du Comité central du Parti, à porter haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise, à renforcer sa confiance dans notre histoire, à faire preuve d’une plus grande initiative tout au long de l’histoire, à avoir le courage de lutter et de triompher, à travailler dur dans un esprit d’entreprise, et à unir et conduire notre peuple multiethnique dans ses efforts pour réaliser les objectifs et tâches fixés par le 20e Congrès national du Parti !

Après les votes du Congrès, les actuels et les anciens vice-présidents hors Parti du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Comité national de la Conférence consultatif politique du Peuple chinois (CCPPC), les vice-présidents des Comités centraux des différents partis et groupements démocratiques à Beijing ainsi que de la Fédération nationale de l’Industrie et du Commerce de Chine, les représentants des personnalités sans-parti, les représentants du milieu religieux, et les personnalités à Beijing des partis et groupements démocratiques, sans-parti et du milieu religieux de l’APN et de la CCPPC ont assisté à la réunion comme les invités. Les camarades responsables concernés du Parti ont également assisté à la réunion.

Le Congrès s’est clôturé avec succès dans la chanson majestueuse « l’Internationale ». Fin

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires