RCA: journée culturelle des éleveurs à Niem-Yelewa pour la paix et une transhumance apaisée

0
73
journée culturelle des éleveurs à Niem-Yelewa pour la paix

Par Basta BAOUWA

Bangui 4 novembre 2022—( Ndjoni Sango): Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du séminaire gouvernemental, une forte délégation interministérielle et parlementaire, conduite par le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba Ali, séjourne depuis le 31 octobre 2022 dans la sous-préfecture de Bouar plus précisement dans la commune d’élevage de Niem-Yelewa pour prendre part à la journée culturelle des éleveurs centrafricains pour la consolidation de la paix, la réconciliation et la transhumance apaisée.

L’objectif principal de cette journée culturelle qui a mobilisé tant des membres du gouvernement dirigé par le premier ministre chef du gouvernement, Felix Moloua sous la très haute leadership du président de la République, Faustin Archange Touadéra, est non seulement de renforcer la consolidation de la paix, de la cohésion sociale, la cohésion sociale et d’une transhumance  2023 apaisée, mais aussi de valoriser la culture peulh comme facteur de paix et de cohésion en vue de sensibiliser les éleveurs sur les mécanismes de règlement pacifique de conflits et d’encourager des fils d’éleveurs armés au processus du DDRR.

Au cours de cette journée culturelle, il est prévu des rencontres avec les maires des sept (7) communes d’élevage, les représentants des éleveurs centrafricains des 20 préfectures avec le ministère du DDRR, la coordination UNPDDR ainsi que les cadres de la Fédération Nationale des Eleveurs Centrafricains (FNEC) et des rencontres avec les humanitaires de la zone concernée œuvrant dans le domaine de l’élevage.

Au menu des activités, il est prévu également, la communication sur la couverture sanitaire du bétail, la présentation sur la vision du ministère de l’élevage et de la santé animale sur la transhumance 2022-2023 ; la présentation sur les principales maladies animales ; la communication sur le rôle que joue les forces de défense et de sécurité dans le secteur de l’élevage ; la communication sur l’importance des aires d’abattage.

A cela, s’ajoute également les activités culturelles parmi lesquelles : les danses folkloriques (tradition peulh), des danses folkloriques des communautés autochtones, la visite des huttes traditionnelles peulh ; la parade des chevaux ; le concert des artistes ainsi qu’un match de football de cohésion sociale entre les jeunes autochtone et peulh.

Il faut noter que cette gigantesque journée culturelle constitue une marque de confiance et une alliance renouvelée et scellée que les éleveurs centrafricains et les communautés peulh de Centrafrique qui veulent nouer avec le président de la République professeur Faustin Archange Touadéra pour être désormais des acteurs de paix et de réconciliation. Car le président de la République a toujours voulu faire du secteur d’élevage, l’un des poumons de l’économie centrafricaine.

Notons que plusieurs ministres ont fait le déplacement à savoir : le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba, le ministre de l’enseignement primaire et secondaire Moukadas Nour, le ministre de la communication et des médias Ghislain Serge Djorie ; le ministre de la jeunesse et du sport Aristide Brian Reboeas ; le ministre des petites et moyennes entreprises Mahamat Lawane ; le ministre délégué du DDR et de suivi du l’accord politique pour la paix Gilbert Toumou Deya; le ministre des travaux public Guismala Amza. Plusieurs autres personnalités ont également accompagné les ministres à savoir : le coordonnateur national de DDRR ; le directeur de cabinet du ministère de l’élevage ; les ministres conseillers à la présidence de la République le directeur général de la santé animale, le préfet de la Nana-Mambére ; le colonel commandant la zone de défense de nord-ouest ; les cadres de la FNEC et de l’ANDE.

Plusieurs députés de la nation ont également fait le déplacement de Niem-Yelewa parmi lesquels le député de de Batangafo1 Jean De Dieu Damarass-Damabgueré, de Kaga-Bandoro 3 Simon Dangavo ; Batangafo 2 Ducas née Tandoum Carmen;  des Mbrès Thomas Rabé; de Abba Issa Marc ; de Bambari 4 Ali Sallé ;  de Bouar 4 Jonas Donon ; de Baboua 2 Ninga Luc ; de Koui Daîron Mamadou ; de Bouar 3 Yalakanga George. Il faut également noter la présence de la représentante du médiateur de la République Bernadette Dienguiadé.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires