RCA: la coalition « vote pour tous » sensibilise sur les votes publics et inclusifs

0
22
vote-ndjoni-sango-centrafrique
Une électrice en train de voter dans un bureau de vote à l'école Galabadja dans le 8è arrondissement de Bangui @crédit photo Erick Ngaba

Par Alfred YEMETCHIPA

Bangui 15 novembre 2022-(Ndjoni Sango): La coalition  « vote pour tous »  organise une session interactive d’échange  à l’intention de la population en âge de voter dont certaines personnes vivant avec handicapes pour des élections inclusives en RCA. C’est une conférence publique traduite en langue des signes pour les mal entendants.

Cette coalition constituée de plusieurs groupes venus de la société civile, compte sensibiliser cette catégorie de personnes et mener des plaidoyers auprès de l’Autorité Nationale des Élections (ANE), pour la révision du code électoral en vue d’une meilleure prise en compte des personnes vulnérables.

En vue de poursuivre la sensibilisation en République Centrafricaine, une centaine des participants sont réunis le lundi dernier dans l’auditorium de l’Alliance Française pour une conférence débat durant laquelle les participants ont eu l’opportunité d’exposer les manquements du code électoral centrafricain. Certaines dispositions du code électoral de RCA ne favorisent pas la participation des personnes vivant avec handicaps.

« Le vote est un devoir civique et à ce titre la coalition voulait que le code électoral soit revu parce qu’il y a une disposition dans ce code qui ne favorise pas la pleine participation des personnes handicapées », a fait savoir l’Abbé Fréderic Nakombo le coordonnateur de la coalition.

Selon l’ANE, un comité a été mis en place pour l’harmonisation de certaines dispositions du code électoral centrafricain.

« Après les élections de 2020-2021, l’ANE a recensé une centaine de personnes vivant avec handicaps qui ont estimé qu’on leur barrait la route. Nous avons soumis au ministère de l’Administration du territoire en charge de la décentralisation a mis en place un comité chargé de faire la relecture du code électoral », a affirmé Goldman Dimy Zitongo président des affaires juridiques et contentieux à l’ANE.

Cette sensibilisation va permettre aux Centrafricains de trouver un terrain d’entente pour mieux s’entendre sur un certain nombre des points en vue de faciliter la tenue des élections inclusives et démocratiques en République Centrafricaine qui se tiendra en janvier 2023.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires