RCA: le préfet de l’Ouham appelle la population au calme

0
114
Bossangoa-ndjoni-sango-centrafrique
Les FACA à Bossangoa, image d'illustration

Par Basta Balouwa

Bangui 28 novembre 2022 – (Ndjoni Sango) : Après le survol dans la nuit du 27 au 28 novembre 2022 de la ville de Bossangoa par un avion non identifié qui a parachuté une bombe sur l’usine de cotton, l’ancienne SOCADA, le préfet de l’Ouham Barthélemy Ouilikon appelle la population de sa préfecture au calme.

La ville de Bossangoa a été la cible d’une attaque des rebelles cette nuit à travers le largage des explosifs sur la ville. Suite à cette attaque lâche et odieuse qui a paniqué les habitants de Bossangoa, le préfet de l’Ouham a appelé au calme et à la vigilance.

Pour le préfet de l’Ouham, Barthélemy Ouilikon, la situation sécuritaire de la ville de Bossangoa est sous contrôle du gouvernement grâce au travail remarquable et professionnel des Forces Armées Centrafricaines et leurs alliés russes. l’espace aérien est sous contrôle, d’après l’autorité locale.

Il annonce l’ouverture d’une enquête sur ce drame afin que la lumière soit faite sur cette attaque avortée des rebelles qui changent maintenant leur mode opératoire en utilisant des aéronefs pour semer la terreur sur la population.

Il a par ailleurs demandé à la population de la préfecture de l’Ouham de rester vigilants et de signaler tous mouvements suspects aux forces régulières afin que des dispositions nécessaires soient prises pour éviter de pareil drame.

Il invite la population à contacter le numéro vert du gouvernement au « 1320 » pour signalement la présence des hommes armés assimilés aux rebelles ou aux mercenaires qui utilisent les drones et projectile.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires