RCA: attaque de Bossangoa, le Front républicaine appelle la population à une forte mobilisation

0
117
Les leaders du Front républicain dont le coordonnateur Heritier Doneng

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 1er décembre 2022—(Ndjoni Sango) : L’attaque de l’usine cotonnière de Bossangoa à base d’un aéronef début de la semaine en cours continue de faire réagir les organisations de la société civile centrafricaine. A travers un communiqué de presse, le Front républicain condamne l’attaque jugée criminelle et appelle la population à une grande mobilisation pour exiger que la lumière soit faite dans un bref délai sur l’appareil.

Le Front république réagit sur l’attaque terroriste contre les positions des civils et des FACA à Bossangoa.

« Le Front Républicain par le présent communiqué, condamne avec toute sa dernière énergie, l’attaque morne et lâche, lancée par un aéronef militaire, en provenance du Nord-Ouest de la République Centrafricaine, contre la population civile, les sites industriels et les positions des forces armées centrafricaines à Bossangoa dans la préfecture de l’Ouham, ayant causé plusieurs pertes dans le rang des civils, avec un bilan provisoire établi qui s’alourdit à plus d’une dizaine de morts et plusieurs blessés dont des femmes enceintes et des enfants », dénonce le mouvement dans son communiqué.

D’après le Front, l’appareil était en provenance de la région Nord-Ouest de la RCA, où se situe le Tchad et le Cameroun pour commettre le forfait dans la ville Bossangoa qui est une ville stratégique pour atteindre la capitale. Car, le mouvement suppose que certains fauteurs de troubles ont déjà investi les quartiers du Pk5 à Bangui et prêts à lancer d’après ce mouvement, l’assaut, face au mutisme des forces onusiennes dans le pays.

« Fort de ce qui précède, le Front appelle la population à une forte mobilisation dans les jours à venir pour exiger que la lumière soit faite dans un bref délai sur l’appareil, et envisager la rupture des relations bilatérales avec le pays où il provient et/ou ayant machiné pour cette fin criminelle », indique le communiqué.

Par ailleurs, le Front Républicain exige de la MINUSCA, la mission onusienne dotée d’un mandat robuste, d’apporter de sa part des réponses limpides sur cette attaque jugée terroriste, « au risque de ne pas être prise pour cible comme auteure à cause de la présence de ses troupes disposant des équipements létaux sur le sol centrafricain ».

Le Front républicain dirigé par Héritier Doneng, est un mouvement de la société civile influent dans le débat politique et diplomatique en République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires