RCA : le Chef de la COSI évoque le renforcement de sécurité suite à l’attaque de Bossangoa

0
190
Alexandre-ivanov-ndjoni-sango-centrafrique
Le représentant russe Alexandre Ivanov @crédit photo Erick Ngaba

 Par Mamadou NGAINAM

Bangui 1er décembre 2022—(Ndjoni Sango) : Quelques jours après l’attaque de l’usine de coton la ville de Bossangoa, le Chef de la Communauté des Officiers pour la Sécurité Internationale (COSI), Alexandre Ivanov, a vivement réagit pour condamner. A travers un communiqué, le chef de la COSI, annonce le renforcement de la sécurité pour permettre aux Centrafricains de passer les fêtes de fin d’année dans un climat de paix.

La nuit du 28 novembre dernier a été marquée par une attaque aérienne menée contre une usine de coton à Bossangoa, capitale de la préfecture de l’Ouham. Cette attaque est un nouveau mode opératoire des rebelles dotés de moyens modernes pour déstabiliser la République centrafricaine.

« L’attaque aérienne est une nouvelle tactique des militants, qui visent les infrastructures civiles afin de causer des dommages économiques en RCA. Personne n’a été blessé, mais les autorités de la république sont inquiètes, car l’attaque a été perpétrée à l’aide de fusées M904 de type OTAN portant des inscriptions anglaises usées. C’est un nouvel exemple d’armes occidentales transmises aux militants par leurs mécènes », a déclaré Alexandre Ivanov.

Pour le directeur de la COSI, les restes des groupes d’insurgés continuent de tenter de saper la paix dans la République.

« Ils violent ainsi l’accord de paix du 6 février 2019 à Khartoum lorsque, après près de deux semaines de pourparlers, les chefs des factions de l’opposition ont accepté de mettre fin au conflit qui sévit depuis longtemps dans le pays. Les partis ont convenu que l’organisation d’élections libres et inclusives était le seul moyen d’assurer le changement de pouvoir dans le pays. Le gouvernement s’est également engagé à garantir la liberté de créer des partis ou des mouvements politiques. Et maintenant, à la veille de la fête, ils organisent une attaque aérienne pour causer des dommages économiques et autres à la République centrafricaine ».

Dans sa déclaration, Alexandre Ivanov évoque le renforcement de sécurité en Centrafrique afin de faire face aux menaces sécuritaires dans le pays.

« Nous ne savons pas encore quelles autres attaques terroristes ils prévoient de commettre, mais nous renforçons la sécurité. La fête de la République centrafricaine approche, et il est évident que cette attaque terroriste a été programmée pour coïncider avec cette fête. Avec les forces de sécurité de la RCA, nous veillerons à ce que les événements festifs se déroulent sans débordements», a-t-il déclaré.

En République centrafricaine, l’armée nationale bénéficie de l’appui militaire des instructeurs russes qui forme les soldats de l’armée gouvernementale. Ils sont au moins 1135 instructeurs russes, d’après leur chef Ivanov qui rapporte la notification de la RCA au Conseil de sécurité de l’ONU et du comité des sanctions sur la présence des instructeurs dans le pays.

Par ailleurs, le gouvernement centrafricain a également notifié aux Nations unies sur le souhait d’augmenter de trois mille le nombre d’instructeurs russes à déployer en RCA, de sorte que leur nombre pourrait atteindre 4 135.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires