RCA: le président du CSICA déplore l’incivisme durant les incendies au PK5 à Bangui

0
63
Ahamat Déléris Rator, Président du Conseil Supérieur Islamique de Centrafrique

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 14 janvier 2023—(Ndjoni Sango) : L’incivisme continue de battre son plein dans certains milieux centrafricains. C’est le cas de détournement des futs d’essence et des bidons contenant des produits pétroliers par des personnes malintentionnées présentes sur les lieux des incendies dans le 3ème arrondissement de Bangui. C’est pourquoi, le président du Conseil Supérieur Islamique de Centrafrique (CSICA), Ahamat Déliris Rator, déplore ces cas d’incivisme.  

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. C’est ce que ressentaient certains compatriotes qui ont ravitaillé la capitale en exportant les hydrocarbures. Les cas des incendies à répétition qui ont frappé ces opérateurs économiques ont été une occasionné pour certains Centrafricains de mauvaise foi de voler les futs des essences tandis que certains venaient en aide à ses braves filles et fils du pays pour sauver une partie de leur marchandises.

Ce malheur des séries d’incendies des lieux des stockages des produits pétroliers, ne devraient pas être un profit pour certaines personnes de faire souffrir doublement ceux qui sont sous le choc. La logique voudrait à ce que l’on vient éteindre la maison de son voisin qui est en train de prendre feu et non venir mettre de l’huile sur ce qui est en train de brûler.

Cette notion de compassion est loin d’être une éducation pour ces personnes indignes. Avoir de l’empathie pour son prochain est l’un des actes qu’on peut poser pour remonter la morale d’une personne affectée.

« Je tiens à partager la douleur avec mes compatriotes du quartier Ramandji qui ont perdu leur marchandises lord de l’incendie a brûlé tout un lieu de stockage des produits pétroliers. C’est ce qui devrait arriver, et Dieu a un plan pour qu’ils puissent reprendre leurs activités en envoyant des gens de bonne foi à leur secours pour la relance de leur commerce. Il y’a des normes à respecter dans le stockage de ces hydrocarbures et désormais ces opérateurs économiques devraient faire attention avec les conditions de stockage de ces produits », a déploré Ahamat Déliris Rator, président du Conseil Supérieur Islamique de Centrafrique (CSICA).

Pour lui, c’est mieux de venir en aide avec ceux qui sont dans les moments de détresse au lieu de venir les détruire.

« Je suis également déçu de voir des compatriotes profité de ce malheur pour voler les bidons et même des biens matériels des victimes de cet incendie. Ton frère est dans la détresse au lieu de l’aider tu préfères le détruire en détournant le reste des matériels qu’il est en train de sauver, mais il va souffrir doublement ? C’est aussi le même scénario qui s’est produit récemment à Béloko et je prie mes compatriotes à cesser avec de telle mentalité car, c’est ce qui est arrivé à ces filles et fils du pays pourra nous arriver un jour à l’autre et c’est ce que je ne souhaite pas », a-t-il conclu.

Le bilan est lourd en dehors de ce comportement indigne. Plus de 10 maisons d’habitations ont été parties en fumée, des pertes matérielles ont été également enregistrées pendant ce drame.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires