Centrafrique : Le Député de Paoua 2, Dr Timoléon Baîkoua consterné par la séquestration du Maire Elysée NGUETERE

1
10899
SAMSUNG CAMERA PICTURES
SAMSUNG CAMERA PICTURES
Timoléon Baikoua, Député de Paoua/@Eric Ngaba

Le Maire de commune rurale de Mia-Péndé, Elysée NGUETERE a été passé à tabac et incarcéré la semaine dernière par les hommes armés de la Révolution Justice (RJ) de l’ex ministre de l’Habitat Armel Sayo, dans la localité de Paoua. Sous la pression du gouvernement et de la MINUSCA interpellé par le député de Paoua, la victime a été libéré et transféré à l’hôpital pour recevoir des soins car se trouvant dans un état jugé critique.

Tout était parti suite à la proclamation définitive des résultats du second tour des législatives par la Cour Constitutionnelle le 23 avril 2016, ayant confirmé la victoire du candidat Timoléon Baîkoua comme député de Paoua. Après cette proclamation, le Maire de Paoua a été pris à parti par les rebelles de RJ qui l’accusent d’être de connivence avec le candidat élu de la 2ème circonscription de Paoua.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Dr Timoléon Baikoua/@Eric Ngaba

Une accusation que le député Paoua 2, Timoléon Baîkoua, balaie d’un revers de la main et parle d’une « orchestration politique des personnes avides de pouvoir à actionner leurs bras armés afin de régler le compte à tous ceux qui ne sont pas de leur camp », avant d’ajouter que « le passage à tabac et la séquestration du Maire  de la Commune rurale de Mia-Péndé qui a opté pour la neutralité est un exemple déplorable « .

Par ailleurs, le député Timoléon Baikoua rappelle avec insistance le gouvernement et la MINUSCA d’assurer la sécurité des personnes avant, pendant et après les élections. il les invites à prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’empêcher, d’après lui,  d’autres forfaits déjà planifiés par les commanditaires bien connus.

Toutefois, il demande à la population de la deuxième circonscription de Paoua  » de rester calme et de ne céder à ces actes haineux « .  Dans tous les cas  » la justice est déjà saisie et force restera à la loi « , a martelé Timoléon Baîkoua, Député de Paoua 2.

Il convient de dire que ces faits confirment les agissements de ces hommes armés pendant la campagne électorale, promettant malheur aux individus et aux villages qui n’ont pas voté le candidat de leur camp.

Eric NGABA

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evariste Mairo
Evariste Mairo
6 années il y a

oh laissez la haine, aimez-vous les uns les autres