Centrafrique: le ministre de la sécurité publique s’emploie  pour l’efficacité des forces de sécurité intérieure 

1
10817
Serge Bokassa, Ministre de l'administration du territoire@Eric Ngaba

ar Eric NGABA

Serge Bokassa@Eric Ngaba
Le ministre J. Serge Bokassa 

 

Par Eric NGABA

Bangui 11/04/17 (www.ndjonisango.net): Dans le cadre de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS), le gouvernement centrafricain s’emploie pour rendre efficace  les Forces de sécurité intérieure (FSI).  A cet effet, le ministre de la sécurité publique, Jean Serge Bokasssa a tenu le 7 avril 2017, une réunion de la mise en place d’un Bureau du comité mixte avec les Ambassadeurs des Etats Unis et de France à Bangui ainsi que des représentants des organisations des Nations unies. L’objectif vise à créer un Secrétaire Permanent permettant le renforcement des capacités et de développement des Forces de sécurité intérieure. 

Le gouvernement centrafricain prouve sa détermination à reformer le secteur de sécurité durement affecté par le conflit. La création de ce comité mixte en est une illustration. Pour preuve, un arrêté ministériel a permis de mettre en œuvre le plan de renforcement des capacités et de développement des Forces de sécurité intérieure que sont la gendarmerie et la police. La réunion du 7 avril avec les partenaires techniques et financiers a permis de définir les stratégies de la mise en œuvre de cette politique en faveur des FSI. 

« Dans un passé récent, nous avons, dans le cadre d’un atelier, validé un document intitulé Document de relèvement des forces de sécurité intérieure. Ce document étant comme quinquennal, porte sur toutes les reformes que doivent subir les forces de sécurité intérieure pour les amener à un niveau optimal de leur prestation qui d’ailleurs très attendue par la population et qui est extrêmement soutenue par le président de la République qui fait donc de la sécurité une préoccupation. Ce document a été par la suite validé dans le cadre du comité stratégique présidé par le président de la République lui-même. Donc, nous sommes aujourd’hui doté d’un document référentiel qui nous permet de travailler aisément », a expliqué le ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et de l’administration du territoire, Jean Serge Bokassa.

Le plan de de renforcement des capacités et de développement des Forces de sécurité intérieure s’articule autour d’un plan d’actions du comité mixte. Ce comité a pour mission la planification, l’orientation, l’harmonisation, la mise en œuvre, le suivi, la coordination, l’évaluation et l’actualisation, dans le cadre de la stratégie globale de réforme de la sécurité intérieure, en concertation avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers.

Hors mis les membres composés de la Minusca, des Etats Unis, de l’Union européenne, de France, de PNUD, le Comité est constitué d’un président assuré par le ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et de l’administration du territoire, d’un Vice-président assuré par le Représentant de PTFs, d’un Secrétaire assuré par le Secrétaire permanent, d’un Rapporteur assuré par le Chargé de mission en matière de Défense, d’un 1er Rapporteur Adjoint assuré par l’Inspecteur central en matière de la police et d’un 2ème Rapporteur Adjoint assuré par l’Inspecteur Central en matière de la gendarmerie.

Le plan d’action du Comité mixte s’inscrit dans les domaines du cadre légal et règlementation, de ressources humaines, de formation et développement, l’administration et l’organisation, de budget, des finances et logistique, de la discipline, de l’éthique et conduite ainsi d’opérations.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denisz
Denisz
4 années il y a

L ministre é tn homme vicieu draguent les filles sr les reseau sociau pour bezai avec. Il propose de argent et travail o ministere