RCA: retour de François Bozizé, le GTSC appelle la population à la retenue

0
1781
le coordonateur de GTSC, Gervais Lakosso et le porteparole Crescent Beninga@photo Marly Pala

Par Marly PALA

le coordonateur de GTSC, Gervais Lakosso et le porteparole Crescent Beninga@photo Marly Pala
le coordonateur de GTSC, Gervais Lakosso et le porteparole Crescent Beninga@photo Marly Pala

Bangui 30 décembre 2019— (Ndjoni Sango): Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) appelle au calme et à la retenue, suite à des différentes manifestations dues au retour inopiné à Bangui de l’ancien Chef de l’Etat, le Général François Bozizé après 6 ans d’exil en Ouganda. Cet appel a été lancé le samedi 28 décembre lors d’un point de presse tenu par le porte-parole de GTSC, Paul Crescent Beninga, assisté de Gervais Lakosso, son coordonnateur.

Le retour imprévu de François Bozizé, le 16 décembre dernier à Bangui continue de faire couler beaucoup d’encres et de salives dans le quotidien politique en Centrafrique. Laissant courir des rumeurs selon lesquelles, Bozizé serait venu pour faire un coup d’Etat afin de reprendre le pouvoir qu’il a perdu depuis 2013, suite au putsch de la coalition Séléka.

Ainsi, pour apaiser les contractions qui planent en Centrafrique, le GTSC par la voix de son porte-parole, Paul Crescent Beninga, appelle le peuple en ces termes :

« le GTSC par ma voix, invite le Général François Bozizé à sortir de son mutisme pour rassurer le peuple centrafricain de ce que ses intentions seraient plutôt de contribuer au retour d’une paix durable comme l’ont souligné à plusieurs reprises, les responsables de son parti. Une telle démarche permettra de rassurer l’opinion, d’une part, et de calmer l’ardeur de tous ceux qui distillent les messages de haines qui font paniquer la population, d’autre part », a-t-il invité.

Il a par ailleurs profité de l’occasion pour signaler que le GTSC regrette l’attitude de nombreuses personnalités politiques qui, jadis, avaient milité contre ou avec le régime KNK et qui seraient en train de raviser, croyant et pensant que Bozizé aurait des intensions qu’on lui prête aujourd’hui.

Il a poursuivi que cette attitude rétrograde est à condamner dans la mesure où elle privilégie l’intérêt personnel au dépend au dépend de la stabilité politique et institutionnelle, de l’aspiration du peuple centrafricain à la paix et de l’intérêt général.

Il faut signaler que cet appel du Groupe de Travail de la Société Civile sur la Crise Centrafricaine (GTSC) vient à point nommé après que les sympathisants du parti KNK, du MCU et d’autres partis s’agitent sur les réseaux sociaux, incitant à la haine, ce qui pourrait engendrer d’autres crises dans le pays.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments