RCA: les habitants du PK5 appellent à l’ouverture d’une base militaire dans leur localité

0
1734
Les habitants du KM5 lors du réunion avec le SG de l'ONU Antonio Guterres en octobre 2017@photo Erick Ngaba

Par Fiacre SALABE

une vue du marché Km5 dans le 3è arrondissement de Bangui@photo Erick Ngaba
une vue du marché Km5 dans le 3è arrondissement de Bangui@photo Erick Ngaba

Bangui le 4 Janvier 2020- (Ndjoni Sango) : Après les récents évènements ayant resurgi dans le Km5 la semaine dernière, le gouvernement a pu instaurer une patrouille mixte des forces de défense et de sécurité (FDS) avec les casques bleus dans l’optique de réduire au silence les groupes d’auto-défenses dudit secteur. Les habitants du 3ème arrondissement appellent encore à l’ouverture d’une base militaire pour la pacification totale du Km5 contre les malfrats qui ne cessent de semer la panique et la désolation au quotidien.

« La force reste toujours à la loi », a dit une pensée. La résurgence des récentes violences dans le Km5 alimentées par les groupes d’auto-défenses qui ont demandé de gré ou de force aux commerçants de leur verser des taxes, a été une goutte d’eau qui avait débordé le vase.

Cette énième attitude des soudards du Km5 ont forcé la main du gouvernement à l’instauration d’une patrouille conjointe des FDS et des forces onusiennes pour pacifier le 3ème arrondissement de Bangui, selon les autorités. Ceci étant fait, on note depuis près d’une semaine la présence massive des éléments de la sécurité intérieure et des casques bleus qui patrouillent sans cesse les coins et recoins du 3ème arrondissement au quotidien.

Dès lors, la peur a changé de camp, et cette patrouille mixte initiée par le gouvernement a poussé les rats d’auto-défenses du km5 à leur dernier retranchement et au silence. Une action considérée comme véritable bouffée d’oxygène par les populations du 3ème arrondissement de Bangui, qui ont encore appelé les autorités à l’ouverture d’une base militaire définitivement installée dans ledit secteur, afin d’en finir avec les maux qui ne cessent de les gangrener.

« Après la mise en place de cette patrouille mixte dans le 3ème arrondissement, nous aspirons progressivement à la paix tant attendue dans la localité et nous remercions infiniment le gouvernement pour cette action. Mais au-delà de cette patrouille mixte, il faut qu’une base militaire soit installée définitivement dans le 3ème afin d’éradiquer de bon ces maux », a souhaité Mahamat Issène, un commerçant du Km5.

Selon certains observateurs de la politique centrafricaine, le Km5 constitue toujours l’élément déstabilisateur de tous les efforts de paix évertués par le gouvernement ou une pierre dans la chaussure des autorités de Bangui.

Tout porte à croire que l’appel de l’ouverture d’une base militaire lancé par les populations du 3ème arrondissement de Bangui pourrait attirer l’attention particulière du gouvernement, afin qu’une action soit diligentée le plus vite possible.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments