RCA: la Banque mondiale s'engage dans les projets du développement

0
1332
Han-Fraeters-representant-des-operations de la-Banque-mondiale-en-Afrique-Centrale-Centrafrique-ndjoni-sango
Han Fraeters représentant des opérations de la Banque mondiale en Afrique Centrale

Par Erick NGABA

Han-Fraeters-representant-de-la-Banque-mondiale-en-Afrique-Centrale
Han Fraeters représentant des opérations de la Banque mondiale en Afrique Centrale

Bangui 27 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : La Banque mondiale s’engage en RCA dans plusieurs domaine à savoir le processus de paix et la construction des infrastructures. Le Représentant de la Banque Mondiale en Afrique Centrale avec résidence en RDC, M. Han Fraeters en mission en Centrafrique, a indiqué que son institution appuie 14 projets en RCA, notamment la construction des infrastructures routières, l’électricité, et l’énergie entre autres.
La communauté internationale ainsi que les institutions financières y compris la Banque Mondiale entendent aider le gouvernement centrafricain à relever le pays. Car la mission de la Banque Mondiale est d’appuyer le gouvernement centrafricain dans le processus de la paix et du développement. La préoccupation revient à augmenter la capacité du gouvernement régulièrement installé.
Dans le programme du gouvernement, il faut tenir compte des priorités : la santé, les projets de développement communautaire de proximité et la subvention pour améliorer les systèmes dans la moitié du pays. L’objectif, selon le Représentant de la Banque mondiale en RCA, est de tout faire pour que la santé soit gratuite. Car, la RCA a besoin de l’aide, de la stabilité et qui devrait mettre en œuvre l’accord politique de paix.
Cette étape permettra au pays d’embrasser une nouvelle étape de la vie politique afin de tourner la page sombre de la crise. Or, cet accord de paix doit être une voie stratégique pour jeter la base de développement du pays. Tout ce qui est projet de développement, a indiqué Han Fraeters, devait s’appuyer sur l’accord politique pour la paix permettant de réintégrer les ex-combattants dans la vie civile. Quatorze projets sont donc prévus en faveur de ces démobilisés, y compris les déplacés internes et les réfugiés. D’après lui, l’objectif est de contribuer à la réinsertion des jeunes, à la cohésion sociale et à la stabilisation du pays.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments