RCA: Touadera fait-il nettement mieux que ses prédécesseurs ?

0
1776
Faustin-Archange-Touadera-president-centrafricain
Faustin Archange Touadera, Chef de l'Etat centrafricain

Par Mamadou NGAÎNAM

Faustin-Archange-Touadera-president-centrafricain
Faustin Archange Touadera, Chef de l’Etat centrafricain

Bangui 8 février 2020 – (Ndjoni Sango): Contrairement à tous les régimes qui se sont succédés depuis l’indépendance, bientôt 70 ans, depuis sa prise de fonction le 30 Mars 2016, le régime de Touadera, avec une clarté d’esprit, a opté pour la rupture dans la manière de la gestion transparente des biens publics.
Que différencie ce régime des autres ?
Il faut aller pactiser avec le diable pour tout voir en mal pendant que naturellement les indicateurs socio-économiques voir même sécuritaires donnent lueur d’un lendemain meilleur alors qu’il y’a quelques années, le Centrafricain vivait un désespoir total.
Dans le passé, les centrafricains étaient habitués à identifier l’administration publique à la couleur ethnique du Chef de l’Etat en exercice du fait que, de la présidence aux différents services des départements gouvernementaux, les nominations et intégrations se faisaient sur la base ethnique. Le simple fait d’appartenir à la grande famille ethnique du Président, suffisait d’avoir une place au soleil sans pour autant suivre les procédures recommandées par la loi.
On se souvient dans un passé très récent, avec les régimes de Patassé et Bozizé où des proches parents étaient venus directement du village pour la première fois à Bangui, ont pu être intégrés dans l’armée sans procéder au test. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est que ces derniers ont rapidement réussi à gravir les échelons et sont devenus aujourd’hui des officiers de rang sans un back ground requis.
Dans sa vision de bâtir une armée de garnison et pluriethnique le Chef Suprême des Armées, Faustin Archange Touadera en partenariat avec les pays amis de la République Centrafricaine notamment, la France, la Russie, les Etats-Unis, la Chine et l’Union Européenne, via sa mission militaire l’EUTM-RCA ne ménage aucun effort pour renforcer la capacité de ces soldats et officiers recrutés par affinité.
Toutes les préfectures et couches sociales sont représentées au sein des forces de défense et sécurité suite aux différents tests et concours organisés depuis la prise du pouvoir de Touadera, dans le seul but de bâtir une armée véritablement républicaine capable de défendre l’intégralité du territoire national.
Appartenant à l’ethnie ngbaka mandja, Touadera a choisi la voie de la rupture en donnant la chance à tous les centrafricains, sans distinction de race, religion et sexe afin de reconstruire dans un esprit d’unité le tissu social tant déchiré et bâtir un Centrafrique nouveau ou toutes ses filles et garçons peuvent y rêver un avenir meilleur.
Il y a lieu de rappeler, dans les administrations publiques au lieu de parler les deux langues nationales, les dialectes étaient privilégiés dans le seul but de léser la masse qui ne comprend pas. Conséquence, les fonctionnaires venaient au bureau juste pour marquer leur présence mais y passaient difficilement plus d’une heure.
Nous pouvons noter aujourd’hui que Touadera est entouré par les centrafricains de tout bord, dans la diversité culturelle et linguistique favorisant la cohésion sociale dans un pays où la peur du prochain domine.
Les détracteurs du régime ayant échoué dans toutes leurs manœuvres machiavéliques de replonger le pays dans un chao sans précédent, n’ont aucun argument aujourd’hui pour affronter le Président Touadera aux prochaines élections qu’attendent impatiemment les paisibles populations.
Comme le disait le fils de l’Homme, avant d’ôter la paille dans l’œil de l’autre, tâche ôter la poutre dans le tien d’abord.
Ces soit disant opposants aujourd’hui pour des intérêts égoïstes, sont ils vraiment crédibles de parler au nom du peuple centrafricain humilié à un moment donné de son histoire et qui aujourd’hui est résolument tourné vers la résilience pour le relèvement de ce beau pays meurtri.
Si le réellement le peuple est derrière eux, rendez-vous le 30 Décembre 2020, date à laquelle, carte en main le dé sera jeté.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments