RCA: le 3R et Martin Ziguelé s'accusent dans l'affaire de l'embuscade

0
1525
Deux leaders des 3r Sidiki Abbass et le Général Siwo, le président du MLPC Martin Ziguelé@photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Deux leaders des 3r Sidiki Abbass et le Général Siwo, le président du MLPC Martin Ziguelé@photo Erick Ngaba

Bangui 10 février 2020— (Ndjoni Sango) : « Martin Ziguelé n’a pas un programme politique. C’est pourquoi il prend tout son temps à accuser les groupes armés notamment le 3R », c’est ces termes que répond le Général Siwo au député Martin Ziguelé, président du parti MLPC. Le numéro 2 du mouvement 3R, joint au téléphone par Ndjoni Sango, réfute l’information selon laquelle, le président du parti MLPC, Martin Ziguelé, et sa délégation auraient été tombée ce lundi dans une embuscade tendue par les éléments armés de 3R de Abbass Sidiki, à 19 km de Boccaranga au nord-ouest de la RCA.
C’est sur sa page Facebook officielle et celle de son parti, le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), que le député Martin Zigué a annoncé l’ambuscade tendue à son cortège. Les avis des deux parties, jointes au téléphone par Ndjoni Sango, se divergent sur cette affaire

« Cet après-midi aux environs de 14 heures au village Bourdoul à 19km de Bocaranga sur l’axe de Man, avec toute la délégation du MLPC que je conduis, nous sommes tombés dans une embuscade tendue par les éléments des 3R lourdement armés et qui nous tenaient à bout de canon. Nous n’avons pas cédé à la panique bien que nous étions plus de 25 personnes à bord de cinq véhicules. Ils m’ont signifié par la voix de leur état-major et en direct qu’ils ont décidé d’en finir physiquement avec moi, parce que moi-même j’ai demandé par tous les médais de les neutraliser », c’est en substance ce qu’a indiqué le président du MLPC sur sa page Facebook.

Joint au téléphone par Ndjoni Sango pour des plus amples informations, Martin Ziguelé informe que lui et sa délégation ont du rebrousser chemin sans incident à Bocaranga sous la protection des éléments des FACA (Forces armées centrafricains) et les casques bleus onusiens.
Du côté du mouvement Retour Réclamation et Réparation (3R), c’est un autre son de cloche. Contacté par Ndjoni Sango, les leaders des 3R balaient de revers de la main cette accusation. Le numéro 2 du mouvement 3R, le Général Siwo joint au téléphone, fustige les déclarations du président du MLPC.
Il accuse, à son tour, Martin Ziguelé, d’avoir trompé la vigilance de la population sur son implication dans la crise centrafricaine, en menant une campagne de diabolisation contre les 3R.

« Martin Ziguelé veut faire oublier que c’est lui et son parti le MLPC pour contribuer à la crise en RCA. Ce sont eux qui ont commencer à faire venir les Bayamoulengués de la RDC et les mercenaires en Centrafrique. Puisqu’il n’a pas de programme politique, il prend son temps à accuser les 3R qui respectent en ce moment l’accord de paix », réplique le numéro 2 du mouvement 3R avant d’ajouter que d’autres éléments armés, la Minusca, et les éléments des FACA se trouvent dans cette localité dont parle le député Ziguelé .

Ces derniers temps, le président du MLPC ne laisse pas un seul moment pour dénoncer les actes commis par les groupes armés signataires de l’accord de paix signé le 6 février 2019 par le gouvernement et les 14 groupes armés. Il multiple des sorties médiatiques pour déplorer, selon lui, le manque de volonté de certains groupes armés à mettre en œuvre cet accord de paix.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments