Covid-19: le pire que les Centrafricains souhaitent voir est déjà là

0
585
Centrafrique-Bangui-Ndjoni-Sango
Une vue de la ville de Bangui en pleine circulation@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 3 juin 2020–(Ndjoni Sango): La République centrafricaine est aujourd’hui à la croisée du chemin, en ce qui concerne la Covid-19. L’incivisme d’une bonne partie de la population a conduit le pays dans la phase critique de cette pandémie qui a décimé l’humanité.

L’actualité en République centrafricaine est beaucoup plus dominée par la crise sanitaire provoquée par la maladie à Coronavirus.

Pendant que les autres pays à travers le monde optent pour le déconfinement, avec une baisse de propagation de la maladie, la RCA quant à elle, s’enfonce dans une situation inquiétante.

En espace d’un mois seulement, d’avril à mai, le pays franchit le cap de 1000 cas de contamination, alors qu’il en avait que 12 dont 2 gerris et zéro décès depuis le 14 mars, date de l’annonce du premier cas, au début avril dernier.

Aujourd’hui, la République centrafricaine a, officiellement, enregistré 1069 cas de Covid-19 dont 23 guéris et 4 décès, dernier bilan en date du 1er juin 2020. Quel paradoxe!

Il y a deux raisons qui permettent d’expliquer la situation équitante de Covid-19 qui ne fait que s’empirer en RCA. Si l’on voit bien, l’augmentation spectaculaire de nombre de contamination est dû non seulement à l’incivisme de la population dont une partie ne croit pas encore à l’existence de cette maladie en RCA, mais aussi à une négligence des autorités qui n’ont pas utilisé de la fermeté sur le mouvement des commerçants sur le corridor Bangui-Douala, axe ayant occasionné la propagation de Coronavirus en RCA.

Or, des consignes ont été édictées par les techniciens de la santé et les hautes autorités du pays dont le Président de la République, Faustin Archange Touadera,  afin de permettre d’éviter le pire.

Malgré tout, des Centrafricains réfractaires refusent volontairement de croire et d’observer les mesures barrières. Il a donc fallu le pire pour qu’il y ait une prise de conscience.

Le pire aujourd’hui, c’est que le virus continue de se propager au sein de la population. Le nombre des contaminations ne cesse de croitre à une vitesse supérieure. Le pays commence déjà a compter des cas du décès liés à la Covid-19.

Seulement la prise de conscience, notamment le respect des consignes sanitaires édictées par le gouvernement pourrait permettre à la RCA d’éviter ce pire.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments