RCA: le CICR dresse un bilan à mi-parcours de ses activités contre le COVID-19

0
222
Centrafrique-CICR-Ndjoni-Sango
Présentation du bilan de CICR en réponse au COvid-19 par vidéoconférence @photo Marly Pala

Par Marly PALA

Bangui 2 Août 2020—(Ndjoni Sango) : Le Comité International de Croix-Rouge a fait le bilan de la sensibilisation sur la réponse contre la pandémie de la maladie à Coronavirus, mené en collaboration avec la Croix-Rouge Centrafricaine depuis le 14 mars, date de la découverte de la pandémie jusqu’au 30 juin. Une évaluation faite, le mercredi 29 juillet lors d’une visioconférence, par Bruce Lorenz Biber, chef de délégation du CICR en Centrafrique.

La République Centrafricaine fait face à un taux élevé de cas de contamination de COVID-19 qui a secoué le monde depuis le mois de mars dernier. A cet effet, de nombreuses organisations humanitaires se sont mobilisées pour riposter efficacement contre ce fléau.

C’est dans cette même ligne que le CICR, dans ses activités de droit international humanitaire, en collaboration avec  la Croix-Rouge Centrafricaine, s’est enrôlé pour faire face à cette pandémie à travers la sensibilisation sur les mesures barrières et des aides aux structures sanitaires et les lieux de détention.  Mais également, bien d’autres domaines pour pouvoir barrer la route à la propagation du COVID-19 dans le pays.

A en croire Bruce Lorenz Biber, chef de délégation du CICR Centrafrique, plus d’un million de personnes sont formées sur les gestes barrières contre le COVID-19 : «

« En plus des communautés ayant bénéficié d’une assistance, plus de 900 leaders communautaires, religieux ou de la société civile, porteurs d’armes, autorités locales ou membres de la communauté ont été sensibilisés sur la maladie pour qu’ils puissent, à leur tour, transmettre les bonnes informations. Ensuite, ils ont reçu des dispositifs de lavage des mains, des bouilloires et du savon pour lancer et poursuivre la sensibilisation dans leurs communautés », a-t-il détaillé.

En ce qui concerne la protection des personnes détenues, il a ajouté que, contenir la COVID-19 dans un lieu fermé et souvent surpeuplé, tel qu’une prison, les conséquences sont dangereuses pour les détenus. En effet, certains sont déjà fragiles, suite à la malnutrition ou d’autres problèmes de santé.

Le CICR soutient les autorités dans sept lieux de détention à Bangui et Bouar, en installant des dispositifs de lavage de mains aux entrées et en fournissant des produits de nettoyage.

Puis le comité a facilité l’accès à l’eau potable à travers la réhabilitation de plusieurs forages et puits à l’intérieur du pays et a soutenu la SODECA en matériel technique, afin d’améliorer l’accès à l’eau dans les villes de Bangui, Bouar et Ndélé en cette période de pandémie.

Cette réponse du CICR contre la propagation de la maladie à Coronavirus intervient au moment où la République Centrafricaine a atteint jusqu’à ce jour, le nombre de 4605 cas de contamination pour 1574 guérisons et 59 décès.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments