RCA: le paiement des traitements des fonctionnaires de l’Etat relève- t-il des dépenses régaliennes ?

0
353
Centrafrique-Bangui
Une vue partielle de la ville de Bangui

Par Thomas KOSSI

Bangui 17 août 2020—(Ndjoni Sango) : Que le lecteur permette que le bilan des 60 années de la RCA en matière de versement des salaires des prestataires du gouvernement, interpelle n’importe quelle plume qui s’y attèle. Il relève de la problématique de la nation elle-même dont les épaules sont si suffisamment larges et font face à ses charges multiples et contrariées. De ce fait, les compensations rémunératrices font-elles la peine de leur propre Etat ou faille-t-il regarder, attendre cela de loin de l’extérieur ?  

Les politiques actuelles qui se mènent dans tous les continents, se donnent la main les unes aux autres. Des noms surviennent comme les super grands ou les hyper  puissances, les pays en développement et les intermédiaires.

Seulement, de toutes ces panoplies d’hommes organisés, les caisses de l’Etat marquent fortement la différence. Les archi riches remplissent leur grenier à tout moment. Les exploitants de pétrole remplissent au fur et à mesure leurs quêtes de devises étrangères. Malheureusement pour les Etats pauvres, on sème la grève meurtrière.

Mais en définitive, l’on veut y mettre à contrario la valeur des sueurs de ceux qui drainent le mal. Et donc là, ces gouvernants traînent  par les bras qui attendent leurs subsides des plus forts en armement et hautement riches en cayottes.

Cela veut autant dire que certaines républiques attendent leurs bouffées d’oxygène de là où l’aide peut très rapidement se mettre en place et grandir les gouvernants enfants qui sont élégamment téléguidés avant d’agir. L’on leur impose certains caractères politiques qu’ils observent comme parole d’évangile.

A l’exemple, le silence. Pour d’autres, l’aventure politique. C’est alors que des guides suprêmes existent sans être parce que leur intervention démesurée les conduits au suicide définitif. Que faire alors pour un pays comme la République centrafricaine ?

Pays généalogiquement pauvre. Pour l’avoir doté de matériels et matériaux suffisants   il est meurtri jour et nuit, matin et soir par les planètes qui le submergent en tout temps. Et ainsi, la responsabilité d’un homme d’Etat superbement professeur d’université, son bilan ne peut être que tâché de sang. Il ne peut ainsi être qu’un bon élève dont les bienfaiteurs se bousculent et veulent l’utiliser pour avoir la main facile sur ce qu’il trouve de biens profitables dans le sol et le sous-sol, dans le pays en général.

C’est pourquoi, les hommes d’Etat africains détenant de bons carnets d’adresses s’en sortent mieux et essaient de vivre leur vie politique. Ils ont raison d’affirmer fièrement qu’ils paient sans complexe leurs travailleurs et avec l’appui caché des amis européens et participent superbement à semer la paix partout dans le continent africain.

La République centrafricaine fait un bilan qui réjouisse son peuple et le cercle du monde entier à cette date depuis sa naissance d’août 1960.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments