RCA: des bases des 3R désormais sous contrôle de la coalition FACA-Minusca

0
2570
Centrafrique-FACA-MINUSCA-Ndjoni-Sango
Les éléments des FACA et Minusca en patrouille à Ndélé

Par Erick NGABA

Bangui 28 août 2020—(Ndjoni Sango) : Le gouvernement centrafricain et la Minusca, mission onusienne en Centrafrique, réitèrent la détermination d’en découdre avec le mouvement 3R de SidikiAbass à travers l’opération militaire conjointe « AlaLondo » lancée en juin dernier. Des localités jadis contrôlées par le mouvement sont désormais sous contrôle des éléments des FACA et casques bleus. 

C’est au cours d’une conférence de presse conjointement tenue par le gouvernement et la Minusca, qu’un bilan à mi-parcours a été présenté mercredi dernier. D’après le Chef d’Etat-major de la Force Minusca, le Général Renaud Sénétaire, l’opération militaire en cours contre le mouvement 3R, a atteint plusieurs objectifs. L’opération a permis de récupérer les villes qui étaient sous contrôle des 3R.

«Les localités de Besson, Koundé, Niem, Yelowa, Ngaoundaye, Yade et Koui ont été libérées et sécurisées. Le chef du 3R, Sidiki est en fuite, son groupe scindé en petites entités dispersées. Ses positions retranchées, ses camps d’entraînement, ses villas, ses hangars logistiques ont été fouillés, puis démantelés. La MINUSCA a récupéré un armement et du matériel conséquent», a déclaré le Général Renaud Sénétaire.  

L’opération baptisée «la londo » en langue nationale Sango, littérairement dit « Dégagez », vise à créer un climat serein pour la tenue des élections présidentielle et législative prévues le 27 décembre 2020 dans le pays. Ainsi, gouvernement et Minusca se disent déterminés à poursuivre l’opération.

« Face aux violences du groupe armé 3R, le Gouvernement a souhaité qu’il y ait des réactions fortes contre le groupe. Nous entendons maintenir ce rythme et cette tension sur ce groupe armé. Les Centrafricains dans les provinces doivent vivre dans des meilleures conditions de sécurité», a indiqué Ange Maxime Kazagui, porte-parole du gouvernement.

L’opération militaire « Alalondo », une fois les objectifs atteints, va permettre au gouvernement et Minusca de lancer une autre opération qui va prendre le relais. Celle-ci vise à empêcher le mouvement 3R de reprendre le contrôle de la région, et de permettre le retour des agents électoraux de l’ANE, des organisations humanitaires, et de l’administration de l’Etat.

Le Mouvement Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R) dirigé par Sidiki Abass est l’un des 14 groupes armés signataires de l’accord de paix du 6 février 2019 avec le gouvernement. Le groupe a décidé de quitter le cadre de cet accord.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires