RCA: la nécessité de doter l’école Zanga d’Instituteurs

0
254
Centrafrique-école-Zanga-Ndjoni-Sango
Ecole Zanga dans la Lobaye @photo Kizer Maïdou

Par Kizer MAIDOU

Bangui 3 septembre 2020—(Ndjoni Sango) : Comme on le dit souvent, l’éducation est le socle du développement. Eduquer un enfin, c’est contribuer à son avenir. En Centrafrique, bien qu’un accent particulier soit mis sur ce secteur, cela demeure insuffisant. Au village Zanga, à 5 kilomètres de Mbaiki, les parents d’élèves se plaignent du manque d’Instituteurs dans leur établissement scolaire.

Après la cessation des cours due à la pandémie au coronavirus, le gouvernement centrafricain avait décidé la reprise des cours le 26 août dernier. Cependant, dans cette partie de la Lobaye, les parents d’élèves  de la localité ont un grand souci qui est celui du manque cruel des enseignants qualifiés et titulaires.

Pour une si grande école comme celui de Zanga qui compte plus de 2000 élèves, il n’y a qu’un seul Directeur, un Instituteur et un Maître-parent pour les 6 classes, soit 2 classes jumelées  par enseignants. C’est ce que déplore Jérôme Siguigui, président de la jeunesse du 5ème arrondissement de Mbaiki.

‘‘Hormis ce problème d’enseignants, nous avons aussi un sérieux problème de table-bancs dans les salles de classe. Certains élèves s’assoient  à  même le sol. C’est pourquoi nous lançons cet appel aux autorités du pays pour avoir un regard sur nous à Zanga. La reprise des classes devrait être appuyée par les kits de lutte contre la pandémie, jusque-là  on a reçu aucune dotation ’’, se soucie le représentant local de la jeunesse.

L’autre souci est que, en cette période de reprise, les élèves de ladite localité sont en pleine campagne dans la forêt pour le ramassage des chenilles. Une campagne saisonnière profitable aux enfants pendant les vacances en termes d’activités financières. Le glissement du calendrier scolaire dû à la pandémie a fait que cette reprise est encore timide, vu que la majorité des élèves demeurent en forêt.

‘‘ On est en pleine campagne de chenilles ce qui fait que la reprise n’est pas effective. Habituellement, cette campagne est en période de vacances, la faute n’incombe pas aux enfants mais à cette maladie. Nous sommes en train de sensibiliser la population locale dans ce sens pour le retour des enfants à l’école. Mais ce réel problème d’Instituteur cause un frein pour un bon encadrement de ces élèves. Il nous faut des instituteurs titulaires en complément d’effectif, parce que les Maîtres-parents ne sont pas vraiment pris en charge. Pareillement, la construction d’un logement sur place à Zanga pour le Directeur, parce que le Directeur de l’école à pour logement à Mbaiki centre,c’est -à- dire 5 kilomètres de l’école’,’ se plaint  Pomphile NGAZO, Maître-parent.

L’école de Zanga a été construite en 1954.  Elle compte aujourd’hui plus de 2000  élèves dont 27 candidats au CF1 et le concours d’entrée en 6éme.  Selon le calendrier scolaire modifié, le concours d’entrée en 6ème est prévu pour le 09 septembre prochain.

Après cela s’en suivront les examens de classe et le CEF1.  Malgré les difficultés et avec les moyens de bord, le staff académique actuel de l’école Zanga compte sauver l’année en cours.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments