RCA: Hassan Akhras entend développer l’agriculture industrialisée à M’Baïki 3

0
393
Centrafrique-Hassan-Akhras-Ndjoni-Sango
Hassan Akhras dans la localité de Boucha pour lancer les travaux de réhabilitation des routes de M'Baïki 3 @photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 30 septembre 2020— (Ndjoni Sango) : Il est une impérieuse nécessité pour la République centrafricaine de mettre l’accent sur le secteur agricole pour pouvoir booster l’économie. C’est ce qu’entend faire l’opérateur économique centrafricain, Hassan Akhras dans la localité de M’Baïki 3 avec son projet de l’agriculture mécanisée.

L’agriculture constitue le socle de l’économie en République centrafricaine, pays disposant d’un sol fertile. Le pays aura beaucoup à gagner si les autorités priorisent la politique agricole. Cela va de même si les fils et filles s’intéressent à ce secteur prometteur.

A cet effet, l’opérateur économique Hassan Akhras alias Ali, a annoncé un projet de l’agriculture dans la localité de M’Baïki 3, au Sud de la République centrafricaine.

« En tant que fils du pays, je dois apporter ma contribution non seulement pour aider à développer l’économie mais aussi aider les parents, c’est-à-dire la population qui souffre. Car, dans cette localité, c’est l’agriculture qui fait vivre. C’est pourquoi, j’ai un projet du développement de l’agriculture industrialisée. Il s’agit d’industrialiser la localité dans le domaine agricole », a affirmé l’opérateur économique qui est sur un chantier de réhabilitation des routes dégradées de M’Baïki 3.

Le projet agricole dont Hassan Akhras entend développer dans la localité va créer une bouchée d’oxygène pour la population locale. Car, le projet va générer de la valeur ajoutée. Des emplois pour les désœuvrés vont être créés, et l’économie locale sera relancée.

« Notre localité souffre énormément car, il n’y a pas bon projet qui peut aider à améliorer la vie de la population. Mais avec le projet qu’Hassan veut réaliser, je dirais que c’est un bon vent qui veut souffler sur notre localité. Je remercie mon fils Hassan qui vient essuyer nos larmes. Je prie Dieu pour lui, que ce qu’il est en train de réaliser soit réalisé pour que la population des communes de Balé-loko et de Mbatta puisse retrouver le sourire », se réjouit Marie Ange Malagna, membre des chefs de groupe de la commune de Mbata.

Par ailleurs, d’autres projets sont en vue dans la localité. Il s’agit notamment de la santé et de l’éducation qui font partie des soucis majeurs de la population.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments