RCA: PME, PMI et Artisanat, deux lois au profit des artisans

0
156
Centrafrique-PMI-PME-Ndjoni-Sango
Atelier sur les lois PME PMI à Bangui @photo Kizer Maïdou

Par Kizer MAIDOU

Bangui 13 octobre 2020—(Ndjoni Sango) : La salle de conférence de l’Ecole Internationale Galaxy a servi de cadre à un atelier de vulgarisation de la loi portant code des petites et moyennes entreprises (PME), petites et moyennes industries (PMI) et de L’artisanat du 06 au 09 octobre à Bangui.

Ils sont au total plus de 200 participants a prendre part a cet atelier qui a pour but d’outiller les artisans centrafricain, sur l’importance de ce nouveau document juridique dans le secteur de leurs métiers. Les hommes des médias, artisans bijoutiers, forgerons, taxidermistes  et associations des artisans, tous étaient à ce rendez-vous pour connaître les substances de ce nouvel outil de travail.

Bruno KPOBE, l’un des participants apprécie et se dit prêt à s’approprier de cet instrument juridique qui permettra au secteur de se débarrasser de l’informel:

« De ce code dont j’ai participé à la validation et aujourd’hui à la vulgarisation, il y’a vraiment des point importants qui ont été mis sur pied permettant aux artisans de s’en puiser pour le développement de l’Artisanat. Je suis satisfait de cet instrument juridique. Je lance un message aux compatriotes de se rapprocher du ministère de PME/PMI et de l’Artisanat, afin de se procurer de ce nouveau document pour leur permettre de se structurer et de se formaliser pour bénéficier de certains avantages», se réjouit le Président de la Fédération Centrafricaine des Artisans.

A en croire  certains cadres du ministère des PME, PMI et de l’Artisanat, il sera mise en place une chambre pour accueillir et orienter les artisans pour que leurs activités soient connues, également de s’imprégner des avantages de cette loi. Par ailleurs, ils bénéficieront des services décentralisés tant à Bangui ainsi qu’à l’intérieur du Pays :

« A travers ce code, il y’aura des décrets d’applications. Enfin, nous allons créer une chambre nationale des métiers. A travers ces chambres vont figurer les artisans. Nous avons au total 6 directions régionales et donc à travers ces directions régionales, la vulgarisation et la décentralisation des services vont continuer. Après cet atelier nous serons dans les grandes villes de provinces pour une autre étape de sensibilisation », a ajouté Thibaut LOGBAMA-MOKOLET, directeur des métiers d’artisans.

La prise en compte des professionnels des médias dans cet atelier est un atout pour le département qui attend vulgariser ledit code auprès des ayants-droits par l’accès à une information détaillée.

Il faut préciser que ce nouveau code à été promulgué depuis le 11 décembre. L’objectif de cet atelier est sa vulgarisation auprès des partenaires technique et financier y compris les artisans. Depuis la création du secteur de l’artisanat, il n’a jamais été doté d’un document concernant le code de l’artisanat.

A l’issue des recommandations de comité de Coordination des Activités de l’Artisanat au sein de l’Afrique  (CODEPA), ce code a été aujourd’hui promulgué en Centrafrique par le chef de l’Etat. Celui de l’artisanat comprend 8 titres, 14 chapitres et 65 Articles.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments