RCA: le candidat Briand Reboas fait de la gouvernance dans la transparence son mot d’ordre

0
303
Briand-reboas-candidat-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Briand Reboas, candidat à la présidentielle @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala         

Bangui 19 décembre 2020—(Ndjoni Sango) : Gouverner dans la transparence, les biens publics de l’Etat sont le mot d’ordre d’Aristide Briand Reboas, président du Parti Chrétien Démocrate et candidat aux élections groupées du 27 décembre prochain. Cette déclaration a été faite par ce dernier, lors d’un point de presse tenu le lundi, 14 décembre passé au siège dudit parti à Bangui.

Les élections groupées auront lieu dans quelques jours en République centrafricaine. Et les campagnes électorales ont été lancées depuis le 12 décembre dernier. A cet effet, les candidats à la course au fauteuil présidentiel ou législatif se sont organisés en ordre de bataille pour s’affronter.

Pour cela, chacun essaie par plusieurs voies et moyens de convaincre son public électeur à travers des plans d’action et des professions de foi.

C’est dans cet ordre d’idée,qu’Aristide Briand Reboas, président du Parti Chrétien Démocrate, candidat numéro 16 à la présidentielle et numéro 15 à la législative dans le 8ème arrondissement de Bangui, a montré son plan de gouvernance en ces termes :

« Dans mon plan d’action, je mets beaucoup plus l’accent sur la dimension de protection de l’environnement, la relance économique, la lutte contre la corruption et la justice pour tous. Car, à mon avis, ce sont ces priorités qui démontrent la transparence dans la gestion. Car sans la transparence, il n’y a pas de démocratie ; sans la démocratie, il n’y a pas un Etat de droit ; sans l’Etat de droit, il n’y a pas de justice ; sans la justice, il n’y a pas de sécurité ; sans la sécurité, il n’y a pas de paix et sans la paix, il n’y a pas de développement. Donc, tout doit être basé sur la transparence dans la gouvernance», a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs poursuivi qu’il fera aussi des domaines sanitaires, sécuritaires, socio-économiques et culturels, sa priorité et promet diriger le pays, une fois élu, ensemble avec la jeunesse. Car selon lui, ce sont les jeunes qui constituent le développement d’un Etat digne et fort de ce nom.

Rappelons qu’au total, 17 candidats sont dans la course pour la présidentielle et plus de mille et quelques autres pour les législatives, prévues le 27 décembre prochain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments