RCA: le CNJ appelle la jeunesse à ne pas céder à la manipulation

0
343
CNJ-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Les membres du bureau du Conseil National de la jeunesse de Centrafrique @crédit photo Kizer Maïdou

Face à la situation sécuritaire tendue et électrique dans le pays, la  jeunesse centrafricaine, constatons les faits, hausse le ton pour exiger une prise de décision des acteurs de la vie politique, afin d’éviter que le pays retombe dans le chao. Une déclaration faite ce dimanche à Bangui par Paméla Audrey DERONG, présidente du conseil national de la jeunesse centrafricaine (CNJCA).

Mesdames, Messieurs

Chers leaders des organisations de la jeunesse

Chers Centrafricaines et Centrafricains, peuple meurtri

Alors que la République centrafricaine se prépare aux élections groupées du 27 Décembre 2020, nous constatons avec stupeur que depuis quelques semaines, une menace sans précédent qui risque de le replonger dans une crise inimaginable et non maitrisable pèse sur la nation tout entière.

Or, La constitution de notre pays stipule que le suffrage universel est la seule source de légitimité du pouvoir politique, elle s’oppose fermement à la conquête du pouvoir par la force … ainsi que tout acte de division et d’entretien de la haine en précisant clairement que, le seul et unique moyen d’accéder au pouvoir reste la voie des urnes. (cf. Préambule de la Constitution du 30 Mars 2016).

Par conséquent, le peuple reste souverain.

De plus, nous rappelons ici que, la Cour constitutionnelle tout comme le CNJCA avait il y a quelques mois, appelé toute la classe politique à une concertation entre les forces vives d la nation afin d’éviter toute situation qui effriterait la paix laborieusement acquise, mais hélas.

Nous jeunes centrafricains, voyons, écoutons, sentons et vivons au quotidien, les retombées des décisions et actions des politiques. De ce fait, soucieux de l’impérieuse nécessité de préserver la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble comme gage du développement durable, nous exigeons que les dispositions soient prises pour éviter le pire au peuple centrafricain :

Au Gouvernement :

Déployer des moyens nécessaires pouvant permettre de sécuriser toute la population  centrafricaine.

Mettre les moyens à la disposition de la justice afin que les fauteurs de trouble soient poursuivis et jugés pour servir de leçon à la génération future.

Aux groupes Armés :

Respecter la constitution ;

Cesser les hostilités ;

Déposer les armes sans condition pour faire la paix ;

Respecter scrupuleusement les dispositions de l’APPR-RCA ;

Aux partenaires internationaux :

Honorer vos engagements vis-à-vis de la RCA

Appliquer les mandats relatifs à la protection de la population civile ;

Œuvrer pour la restauration de la paix et la sécurité dans le pays.

Appliquer les régimes de sanction contenus dans l’APPR-RCA.

Aux Jeunes :

Ne céder pas à la manipulation ;

Lutter contre les messages de haine et division qui ne favorisent pas notre épanouissement.

Le CNJCA par ma voix, prend à témoin l’opinion nationale et (met en garde la communauté) internationale de la délicatesse de la situation qui prévaut actuellement dans le pays. Au cas échéant, la jeunesse prendra ses responsabilités.

Fait à Bangui, le 19 Décembre 2020-12-21

Pour le CNJCA ;

La Présidente :

Pamela Audrey DEROM

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments