RCA : déplacement massif des habitants du secteur nord de Bangui suite aux combats armés

0
794
déplacement-population-ndjoni-sango-centrafrique
Photo à titre d'illustration/ déplacement de la population des quartiers nord de Bangui @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 14 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : Les combats opposant les forces gouvernementales et ses alliés aux rebelles de la CPC à la sortie nord de la capitale centrafricaine, ont fait fuir dans les journées du 13 au 14 janvier 2021 plusieurs habitants du secteur nord de Bangui. Ils se sont déplacés en masse pour se réfugier au cœur de la ville chez leurs familles d’accueil.

Le secteur nord de Bangui était ce mercredi 13 janvier 2021 les lieux des combats entre les forces loyalistes et les combattants de la CPC qui ont mené des attaques simultanément mais repoussées. Les attaques armées menées par les assaillants visent les positions des forces conventionnelles positionnées à la sortie nord de la capitale.

Les affrontements militaires ne laissent qu’un choix aux habitants de cette zone qui ont décidé de quitter les lieux de combats pour les autres secteurs calmes.

Un habitant déplacé de quartier Gbaloko, situé à PK15 sur la route de Baoli, a exprimé son indignation suite aux événements : «  Je suis obligé de quitter précipitamment la maison avec la famille pour se refugier chez mon grand frère qui habite dans le 5ème arrondissement de Bangui. Là où je suis, les rebelles échangent les tirs d’armes avec les forces loyalistes. Nous allons rester chez lui en attendant que la situation s’améliore », a témoigné cet homme qui tient par la main sa fille avec son sac à dos.

Suite aux rumeurs d’une éventuelle attaque, certains habitants dudit secteur continuent de plier bagage dans la matinée de ce jeudi 14 janvier 2021. L’inquiétude gagne encore les esprits des personnes qui habitent le long de la route menant sur les trois sorties de la capitale (RN1, RN2 et RN3).

Au lendemain de cette offensive des rebelles de la CPC en périphérie de la capitale centrafricaine, les activités reprennent timidement à Bangui. Un calme précaire règne actuellement, et c’est ce qui a  permis aux habitants d’aller s’approvisionnés aux marchés ce jeudi mais par contre les administrations sont fermées.

Les dispositifs militaires ont été renforcés dans les rues de la capitale avec les patrouilles des forces onusiennes, de la garde présidentielle, de la police et de la gendarmerie. Le gouvernement  via son ministre de la sécurité publique Henri Wanzet Linguissara a annoncé mercredi dernier l’avancée du couvre feu sur toute l’étendue du territoire national, de 18h à 5h.

A titre de rappel, depuis que six principaux groupes armés du pays se sont regroupés au sein de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) qui mène des offensives dans certaines villes de province ces derniers temps. C’est pour la première fois que cette coalition armée créée au début du mois de décembre 2020,  lance des assauts en périphérie de la ville de Bangui.           

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires