RCA: quand la rébellion CPC asphyxie Bangui en s’attaquant aux convois de ravitaillement

0
847
convoi-commercial-ndjoni-sango-centrafrique
Un convoi commercial stationné dans la ville de Bouar à l'ouest de la RCA @crédit photo Erick Ngaba

Par Marly Pala         

Bangui 19 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : La Coalition des Patriotes pour le Changement, un mouvement rebelle, projette d’étouffer la capitale Bangui en attaquant des convois, transportant des produits vivriers sur le Cameroun via Centrafrique. Cette attaque a eu le lundi 18 janvier au village Foro, non loin de Zoukombo, alors que ces convois quittent Garoua-Mboulaye pour venir à Bangui dans l’objectif de ravitailler la capitale avec des produits vivriers.

Après les attaques des groupes armés, orchestrées dans plusieurs villes de la République centrafricaine et récemment aux portes de la capitale dans l’objectif de perturber les élections groupées et d’affaiblir la bonne marche des institutions républicaines, les activités commencent peu à peu à reprendre tant dans la capitale que dans l’arrière-pays.

A titre d’exemple, après  la rupture des convois due aux hostilités armées, des véhicules de convoi ont repris le chemin afin de ravitailler la capitale avec des produits vivriers. Mais cette reprise des activités est très vite mal vue par ces groupes armés qui, le soir du lundi 18 janvier, ont attaqué ces convois dans le but de priver la capitale avec les produits alimentaires.

Suite à cette attaque, deux convois, quittant le corridor Garoua-Mboulaye ont été attaqués par ces bandits armés et dans lesquels il y a eu deux morts dont des citoyens camerounais et deux blessés au village Foro, situé à quelques kilomètres de Zoukombo.

Cette attaque armée, faille-t-il le souligner, vise à freiner les activités sur le corridor Bangui-Garoua-Mboulaye, poumon de ravitaillement du pays en vivres. Ce qui témoigne à suffisance que cette rébellion n’est pas vraiment pour le changement comme avait prôné cette coalition armée. Mais plutôt un mouvement armé créé pour nuire à la survie du peuple centrafricain.

Cette exaction des groupes armés sur l’axe Bangui-Garoua-Mboulaye vient au moment où les activités y ont repris après de longs moments de statu quo, suite au climat sécuritaire inquiétant en République centrafricaine.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments