RCA : vers l’opérationnalisation de certaines voies du ravitaillement de la capitale

0
898
gouvernement-ndjoni-sango-centrafrique
Les membres du gouvernement centrafricain @crédit photo presse MFB

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 15 février 2021—(Ndjoni Sango).Depuis le début des affrontements entre les rebelles de la CPC et les forces loyalistes en mi-décembre dernier, l’un des principaux corridors de ravitaillement a été bloqué par les forces négatives empêchant les trafics de marchandises venant du Cameroun. Ce blocus de la route nationale numéro 1 a interpellé le gouvernement à opérationnaliser dans un futur proche d’autres corridors de ravitaillement en vue de l’approvisionnement du pays.

L’étau se ressert autour du corridor Bangui-Garoua-Boulaye depuis le déclenchement des hostilités des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement contre le régime de Bangui au mois de décembre dernier.

Cette tension armée empêche les trafics des marchandises et la libre circulation des personnes sur cette voie de ravitaillement de la capitale.

Face à cette crise qui perdure avec les opérations militaires de libération de cette route par les forces gouvernementales et leurs alliées, le gouvernement centrafricain réaffirme sa volonté de rendre viable le corridor n° 13, en vue de l’approvisionnement du pays dans un avenir très proche.

Dans cette optique, une mission a été déployée dans le Sud de la préfecture de la Lobaye du 03 au 07 février 2021, relative à la diversification des voies d’approvisionnement de la RCA.

Lors de la restitution de cette mission le vendredi 12 février dernier dans la salle de conférence du ministère des finances et du budget, les membres du gouvernement présents à cette réunion ont réfléchi sur la possibilité de rendre viable le port de Zinga dans la Lobaye.

« Nous pensons que c’est une véritable opportunité de réfléchir sur un plan B dans le cadre de partenariat public-privé en vue de rendre viable le port de Zinga. La mission qu’on a déployée a produit un rapport très satisfaisant. Nous pensons que nous allons très rapidement sur un PPP, à très court terme, afin de moderniser et de renforcer les capacités du port de Zinga. A moyen et long termes, nous poursuivrons avec la Banque Africaine de Développement pour travailler sur le corridor n° 13, route Mongoumba en passant par Mbaïki »a déclaré le ministre de l’économie et du plan, Félix Moloua.

Ce projet vise la réouverture devant facilité la circulation des biens et des personnes sur la rivière Oubangui, une voie navigable moderne, performante et pérenne. Les opportunités de diversification des voies d’approvisionnement de Bangui, via d’autres tronçons, interviennent au moment où le principal axe de ravitaillement a été bloqué depuis près de deux mois par les combattants de la CPC.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments