RCA: déséquilibre dans la planification familiale

0
67
des enfants dans un camp des déplacés à Bangui@Erick Ngaba

Par Thomas KOSSI

Bangui 4 mars 2021—(Ndjoni Sango) : Les naissances des enfants dans les familles centrafricaines, commencent de plus en plus à poser des problèmes épineux. Les déséquilibres apparaissent au fur et à mesure que les temps changent. Que doit faire exactement le père de famille devant cette loi naturelle ?

Aujourd’hui, de nombreuses contraintes se mettent sur les passages de ceux qui veulent faire des efforts en mettant au monde la nouvelle créature. Tant, les hommes veulent faire des efforts pour ceux-ci ou pour cela. C’est pourquoi, les avis bougent d’un élément à un autre. L’on va à droite, si la machine s’y prête parfaitement ou à gauche, si la machine va mal.

Mais tout dépend de ce que veulent les humains qui se battent comme il faut pour vivre. Et vivre, c’est se faire de nombreux enfants ou ne pas en fabriquer quand rien ne vous dresse-là. Le soleil qui brille en tout moment, crée les conditions qui appellent l’humanité à savoir comment va la petite vie.

L’école est un jardin opaque qui vous dit, faites des bambins. Ils se mettront à l’aise. D’autre part, la force ne vous permet guère de penser à ceux-là. Car nombreux, que feriez-vous exactement pour les nourrir comme il faut ?

Pensez à ceux-là qui creusent au profond les marmites qui sont lourdes à être remplies et dures à laver. Il n’est pas simple de vouloir des centaines de progénitures qui ne peuvent que vous créez des soucis. Même si l’âge que vous portez vous coule vers la mort.

Et pourtant, le pays est sans population considérable. Que faire s’il ne faut pas remplir cette forêt qui reste sans habitations et sans espoir de demain ? Nous penserons à ceux-là qu’il faut encourager à couvrir la terre entière.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments