RCA: reprise normale des activités dans certaines villes du nord-ouest

0
80
Bouar-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Vue de rond-point de la ville de Bouar @crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

 Bangui 4 mars 2021—(Ndjoni Sango) : Après un mois d’opérations militaires des forces loyalistes, appuyé par leurs alliés russes et rwandais contre les rebelles de la CPC, les activités reprennent normalement son cours.  Un vent de sécurité règne désormais dans certaines localités du nord-ouest de la République centrafricaine. Cette accalmie observée rassure ladite population qui commence à vaquer librement à ses occupations quotidiennes.

Depuis le début du mois de décembre dernier marqué par le déclenchement des hostilités des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) contre les institutions de la République, le nord-ouest du pays est l’une des régions de la République centrafricaine la plus touchée par les affrontements armés. Ces multiples cas d’affrontement dans cette contrée, ont paralysé toutes les activités avec en toile de fond, la recrudescence de la violence.

Depuis que les forces régulières et leurs alliés lancent des opérations militaires contre les différentes positions de la CPC dans ladite zone, un calme relatif règne dans le nord-ouest dans ce pays situé au cœur du contient. A titre d’illustration, à Bouar, ville préfectorale de la Nana-Mambéré, les administrations publique et privée ont repris leurs activités au centre ville et les cultivateurs ont aussi repris le chemin de la brousse pour aller cultiver leurs champs.

Les activités scolaires et académiques ne sont pas restées en marge de cette reprise des activités.  Les écoliers, collégiens et les lycéens des écoles publiques et privées,  ont repris le chemin des classes après la libération totale de la ville par les forces conventionnelles qui continuent de multiplier des patrouilles et rassurer la quiétude.

« Les activités ont repris son cours depuis que les FACA et les forces russes et rwandaises ont pris le contrôle de la ville en mains de la CPC. Cette reprise a permis à la population de vaquer à  ses différentes occupations. La quasi-totalité des administrations locales sont opérationnelles. Les réouvertures des agences bancaires au courant de la semaine dernière sont une bouffée d’oxygène pour les habitants de Bouar », a confirmé cet habitant de Bouar contacté par Ndjoni Sango.

Cependant à Bossangoa, située à 305Km de Bangui, les activités ont normalement repris après la prise de la ville sans combat par les forces loyalistes. Selon les informations recueillies sur place, certains habitants qui ont fui leurs domiciles pour se refugier à l’église catholique et les champs commencent à regagner la ville et d’autres doutent encore, malgré la multiplication des patrouilles dans la ville par les forces loyalistes.

Même son de cloche à Bozoum, ville préfectorale de l’Ouham pendé où les habitants ont tenté de reprendre leurs activités après la fuite des rebelles face à l’avancée des forces régulières qui sont désormais dans le centre ville depuis la semaine dernière. Un vent d’accalmie règne aussi dans les villages environnants de cette ville.

Il convient de rappeler que ces différentes villes citées ci-haut,  sont auparavant assiégées par les rebelles de la CPC qui menacent de marcher sur Bangui. Mais face à la puissance de feu des forces de défense et sécurité, appuyées par les forces russes et rwandaises, ces derniers ont quasiment abandonné les villes qui passent désormais sous le contrôle des forces alliées.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments