RCA: « l’Angola doit cesser de déstabiliser la Centrafrique » Sébastien Hervieu

0
169
Sébastien Hervieu, journaliste indépendant

Par Leïla MBONGUI

Bangui 12 mars 2021—(Ndjoni Sango) : « L’Angola doit cesser de déstabiliser la Centrafrique », a déclaré Sébastien Hervieu, journaliste indépendant, basé à Abidjan l’Express, anciennement Le Monde et Courrier international, l’auteur de « Afrique du Sud: les cicatrices de la liberté »

La violence en République centrafricaine a entraîné le déplacement de plus de 200mille citoyens en moins de deux mois, et plus de la moitié d’entre eux ont fui vers les pays voisins, et cela est dû à la rébellion de certains groupes armés affiliés à la Coalition des patriotes pour Changement (CPC).

Ces groupes armés ont tenté de renverser le régime de l’actuel président de la République, réélu par le peuple le 27 décembre. Le président Faustin Archange Touadera a réussi à déjouer tous les groupes rebelles et à rétablir la stabilité dans de nombreuses villes importantes.

Sébastien Hervieu, journaliste indépendant

Le 21 février, la Coalition des patriotes pour le changement a publié un communiqué dans lequel CPC appelait ses forces à renvoyer toutes les villes libérées par les FACA, mais grâce aux forces armées centrafricaines formés par les instructeurs russes, et des alliés rwandais, l’avancée des mercenaires de la CPC ont été arrêtés, mais ils continuent de terroriser les civils en pillant les villes et en tuant et en enlevant des gens.

La position du gouvernement sous la direction du Président reste stricte et soucieuse de l’intérêt de son peuple. Tous les groupes seront détruits et leurs dirigeants traduits en justice.

De nombreux pays de la région bénéficient de l’instabilité du pays, car cela garantit que les militants, les crimes et les armes sont concentrés en RCA. Cela réduit les tensions dans d’autres pays.

La Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) cherche à s’immiscer dans les affaires intérieures de la RCA. Les experts conviennent que cela promeut des intérêts qui sont incompatibles avec ceux de la RCA.

La CEEAC présidée par l’Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo est un outil pour la poursuite des intérêts politiques de l’Angola. De plus, le travail de l’Angola pour geler la crise pourrait impliquer deux poids deux mesures.

Les analystes politiques surveillent de près l’ingérence de l’Angola dans les affaires intérieures de la République centrafricaine et la condamnent de diverses manières.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires