Afrique: plusieurs fugitifs de Daesh seraient gracieusement protégés en Allemagne

0
131

Par Anicet LAPEL

Bangui 22 mars 2021—(Ndjoni Sango) : Après la défaite de l’Etat islamique et la mise en déroute de ses combattants, une coordination internationale de cellule de veille avait été mise en place pour traquer les rescapés, couper la tête du serpent et mettre définitivement terme à l’existence de ce nébuleux Daesh qui constitue une menace permanente pour l’humanité et le monde épris de paix. Malheureusement, c’est l’Allemagne qui continue de biaiser ces efforts internationaux consentis en hébergeant les plus activement recherchés.

De sources concordantes tirées à partir de la publication des enquêtes menées par la chaîne française M6, les services secrets allemands font la sourde oreille et ne veulent plus coopérer avec ceux du Royaume du Maroc par rapport aux résultats des investigations les plus appropriées qu’ils auraient menées en donnant des détails sur l’identité, les itinéraires, la localisation, le déguisement en opérateurs économiques et ce que ces terroristes fugitifs seront capables de faire pour négativement surprendre le monde à l’avenir.

C’est à partir de ces constats désolants que les alliés internationaux les plus fiables dans la lutte contre le terrorisme n’arrivent pas toujours à comprendre les raisons pour lesquelles l’Allemagne a adopté une telle attitude.

A titre d’illustration de toutes les révélations faites par les services secrets marocains, c’est après la défaite de l’Etat islamique que plus de cinq cent (500) logisticiens, recruteurs et financiers dudit Etat ont fui par la Turquie, la Syrie et l’Irak pour s’installer discrètement en France et plus particulièrement en Allemagne. Même si la Police allemande avait momentanément traqué les plus fretins pour se jouer des alliés, il ne peut douter de ses attitudes sournoises à partir de la protection et de l’hébergement gracieux accordés à ceux qui sont activement recherchés à travers le monde, en la personne de Samir, de Majid et du terroriste marocain Mohamed Hajib.

En effet, Samir est l’un des extrémistes islamiques qui avait rejoint Daesh en 2014 en prenant plaisir à jouer au football avec les têtes de ses victimes comme des trophées qu’il postait dans des vidéos les plus insupportables au monde. Quand bien même poursuivi, il mène aujourd’hui une vie paisible et normale en Allemagne en se faisant reconvertir pour un opérateur économique.

Même si les services secrets allemands ont la courte mémoire et ne peuvent plus faire une rétrospection pour se souvenir en décembre 2016 du terroriste tunisien qui avait utilisé un camion poids lourde dont l’objectif final a été de réussir l’attentat du marché de noël à Berlin, et des renseignements précis fournis par le Maroc quatre mois auparavant qu’ils ont minimisés et vécu un attentat, lequel avait fait 50 blessés graves et causé la mort de 12 personnes de différentes nationalités, afin de prendre au sérieux la menace qui guette l’humanité dans un future proche, c’est toujours ce même danger qui est minimisé et qui peut surprendre le monde à tout moment, à travers ce personnage funeste de Samir qui avait installé avec sa femme, dans une localité frontalière à la France, un bureau qui s’apprête même à décrocher un permis de conduire pour des camions poids lourds. Pour quoi faire?

Le second personnage funeste et tristement célèbre de Daesh évoqué par enquête exclusive de la chaîne française M6 est Majid qui a pourtant fait ses preuves dans le passé à partir de ses relations avérées avec l’état-major de l’Etat islamique et le fait qu’il s’activait au sein d’un Ministère virtuel des Finances dudit Etat pour avoir une fortune insolente à travers l’argent récupéré sur les transferts de fonds vers la Turquie et des virements que lui font les Emires de Daesh.

Raison pour laquelle, il est intouchable et sa fortune fait aujourd’hui de lui le propriétaire d’un immense parc automobile de luxe, d’un salon de massage Halal sans client et  bénéficiaire le plus protégé à Rure d’une vie paisible et normale.

Et si l’Allemagne s’entête à mettre dans le tiroir les informations les plus fiables que lui donne le cadre multilatéral de la coopération sécuritaire pour éviter tout danger permanent à travers le monde, il est également de son devoir de se rappeler de la tristement célèbre cellule de Hambourg dans laquelle des attentats ont été planifiés, donnant le 11  septembre 2001 l’opportunité à deux de ses membres kamikazes de projeter l’attaque contre les Etats unis d’Amérique en précipitant leurs avions contre le tour jumel du World Trade Center et en faisant un bilan tragique de 3000 morts.

Quant au terroriste marocain Mohamed Hajib qui fait connaitre à tous ceux qui veulent l’entendre son appartenance directe à Al Qaida et qui bénéficie de la protection des autorités allemandes, tout laisse aisément comprendre que celles-ci n’ont pas encore tiré les leçons de la vie à partir de celles pour lesquelles des imams terroristes comme Abdou Hamza aient avancé des arguments fallacieux de persécution pour bénéficier de l’asile politique, avant de vivre le 07 juillet 2005 les attentats qui ont frappé la capitale britannique avec un bilan de 52 morts.

Même si un pacte avait été conclu en Grande Bretagne entre les extrémistes et les services de sécurité à travers le bien-être qui leur est accordé en échange de non-agression contre le Royaume uni et ses intérêts, est-il normal de négocier avec des terroristes qui n’ont que pour vocation de tirer profit à partir du sang des innocents?

L’Allemagne doit se réveiller de sa léthargie en se rendant compte de la gravité extrême que ces extrémistes représentent comme danger pour la survie en acceptant de reprendre les bonnes habitudes avec le cadre multilatéral de coopération sécuritaire pour venir à bout du terrorisme à travers le monde.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments