RCA: une marche à Bangui exigeant le départ du représentant spécial de l’ONU

0
743
manifestation-ndjoni-sango-centrafrique
Des manifestants demandant le départ du chef de la Minusca Mankeur Ndiaye @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 12 avril 2021— (Ndjoni Sango) : Les Centrafricains venus de différents arrondissements de Bangui se sont regroupés massivement ce lundi 12 avril 2021, à travers une marche pacifique devant la Minusca. Ils réclamaient le départ des forces onusiennes.

Le but de cette manifestation est de soutenir les FACA et leurs alliés, tout en exigeant le départ imminent de la Minusca sur le territoire national.

Ils sont plus de deux mille personnes, dont hommes et femmes, appartenant aux différentes associations et autres mouvements dont la Société civile, ont marché ce matin pour montrer leur mécontentement contre les forces conventionnelles suite aux propos vexant et malveillants du patron de la Minusca et représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu, Mankeur Ndiaye, sur les ondes de la RFI.

Invité sur les ondes de la Radio France Internationale, à la date du vendredi 9 avril 2021, le boss de la Minusca a fait une déclaration déplaisante à l’encontre du peuple centrafricain. Dans sa déclaration, il a insisté sur le dialogue inclusif initié par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera, en s’appuyant fortement sur la participation des chefs rebelles de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC).

Il a également fait mention du désir concernant le retour d’Ali Darassa dans l’accord de paix qui a été négocié à Khartoum et signé à Bangui. Entretemps, ce chef rebelle a déjà quitté cet accord pour se joindre à la rébellion dite CPC.

La Minusca est de connivence avec Ali Darassa et la CPC, d’après Carole, l’une des manifestantes : « La Minusca est de mèche avec ce que font les groupes armés contre la population civile dans l’arrière-pays.   En tant qu’acteur de paix en RCA, Mankeur Ndiaye, ne devrait pas parler ainsi à l’encontre des Centrafricains avec tout ce qu’on a vécu lors des différentes crises militaro-politiques. Pourquoi réclamer la présence des groupes armés au dialogue alors que nous subissons encore les actes atroces commis par ces ennemis de la Paix ? C’est pour lui une manière de semoquerde nous », a-t-elle hurlé mécontentement.

Vivien, un autre manifestant nous donne sa version : « Nous réclamons purement  et simplement le départ des forces onusiennes de notre territoire. Nous soutenons la brillante détermination des Forces Armées Centrafricaines (FACA), et les autres alliés à savoir les Russes, Portugais et les Rwandais, qui se sont combattus avec bravoure pour notre pays pendant la crise post-électorale de décembre 2020. Le gouvernement doit ouvrir l’œil sur ce qui se passe. Les contingents onusiens nous ont tellement fait mal avec le viol et enceinté nos sœurs, certaines de nos mamans et nos sœursse retrouvent avec des enfants sans père à cause d’eux », s’est-il plaint également.

A titre de rappel, le samedi dernier, il y a également eu une manifestation au niveau de Point zéro contre la déclaration du patron de la Minusca.

4 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments