RCA: déclaration de l’état-major des armées sur la situation de la frontière avec le Tchad

0
325
Les éléments des FACA dans la reconquête des villes des provinces de la RCA

 

  REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Unité-Dignité-Travail

*********

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

ET DE LA REONSTRUCTION DE L’ARMEE

*****************

ETAT-MAJOR DES ARMEES

***************

PORTE-PAROLE

***********

SECRETARIAT

*****

N°_______/MDNRA/EMA/SCOPS/CCOP/SEC

 

Déclaration de l’État-major des forces Armées centrafricaines

L’État-major des forces Armées informe la population centrafricaine que les unités des FACA situées à la frontière de la RCA et le Tchad, dans le nord de la République, sont en état d’alerte maximale pour empêcher les rebelles des groupes armés illégaux de franchir les frontières centrafricaines.

L’État-major des armées souligne qu’en aucun cas les soldats FACA, gendarmes et policiers ne franchiront pas la frontière de la République  du Tchad, même en cas de poursuite de rebelles. Tout mouvement illégal du côté tchadien des personnes armées sur le territoire centrafricain à travers la frontière sera fermement réprimé.

La semaine dernière, les unités des FACA, avec le soutien des instructeurs russes et de l’armée rwandaise, ont pris le contrôle total de plusieurs importantes  villes  stratégique telles que : Cabo, Marcounda et Bria.

Depuis hier, le 21 avril 2021, les FACA ont pris le contrôle de Moyenne Sido (RCA), l’une des vingt (20) communes de la Préfecture de l’Ouham-Fafa.

Toutes ces villes et villages situant au nord de la Centrafrique  sont des points stratégiques d’une importance stratégique que les FACA utiliseront pour défendre les frontières nord du pays.

La population libérée de l’occupation par des groupes armés illégaux salue les soldats des FACA et leurs alliés. Les gendarmes et les policiers effectuent des perpétuelles rondes pour détecter les bandits et criminels impliqués dans des groupes armés illégaux.

Nous tenons  à rappeler que tous les bandits et membres de groupes criminels seront punis conformément à la loi de la République Centrafricaine. Les rebelles et les mercenaires qui n’ont pas déposé les armes et qui mènent des opérations soit disant militaires contre les forces gouvernementales seront éliminés.

Le Général de Division Zéphirin MAMADOU, Chef d’Etat-major des Forces Armées, voudrait exprimer aux FACA, aux amis rwandais et aux instructeurs russes sa plus grande satisfaction pour tout le travail qui se fait afin que les populations centrafricaines  retrouvent la quiétude et le vivre ensemble pour le développement de notre pays.

En fait, l’esprit de défense se désincarne au rythme d’une société qui oublie qu’une paix durable est une paix que l’on sait, que l’on peut et que l’on doit défendre.

La protection de la population et du territoire national est au cœur d’une stratégie d’adaptation aux menaces des groupes armés. C’est aussi bien sûr la sauvegarde  de notre frontière fluviale et la sûreté aérienne.

Le Chef d’Etat-major des armées, Général de Division Zéphirin MAMADOU, s’incline devant la mémoire de ceux qui ont donné leur vie et une attention aux blessés, à leurs familles et à tous ceux qui les soutiennent  au service de notre  pays.

Il rend aussi hommage  au dévouement de ceux, civils et militaires qui rendent possibles toutes ces missions de nos armées par leur travail quotidien, fonctionnaires, civils de l’Etat, vous tous qui travaillez pour que la Centrafrique dispose, dès qu’elle en a besoin, de forces opérationnelles.

Aujourd’hui, ces valeurs, cette tradition, cette cohésion exemplaire mais aussi cette intégration réussie font partie de la richesse nationale, il ne pourra mener à bien ces ambitions qu’avec vous.

Vous avez toute sa confiance !

Bangui, le 22 Avril 2021

                                   Le commandant d’aviation, Augustin NDANGO-KPAKO

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments