RCA: le personnel onusien soumis à la vaccination anti COVID-19

0
84
Le ministre de la santé Pierre Somsé et les représentants des Nations unies à la réception du vaccin contre le covid-9 à l'aéroport de Bangui @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 21 avril 2021—(Ndjoni Sango) : En vue de lutter contre la propagation de la pandémie à Coronavirus, le système des Nations-Unies en République centrafricaine a lancé lundi, 19 avril dernier, sa campagne de vaccination contre le COVID-19 telle qu’instruite par Antonio Guterres, le Secrétaire général des Nations-Unies, et approuvée par ses Etats membres. A cet effet, quatre premiers personnels se sont fait vacciner pour ouvrir la campagne : il s’agit du Représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Centrafrique, Dr Severin Von Ritter Xylander, le Commandant-adjoint de la Force de la MINUSCA, Général Paulo Maia Pereira, ainsi que les représentants des personnels international et national de la Mission, Milan Dawoh et JaafarGuerezebanga. 

Le monde entier fait face à une montée considérable de propagation de la pandémie à Coronavirus. A cela, des chercheurs, médecins ou encore scientifiques ont fait paraître un moyen de réduction de contamination qui est le vaccin Astra Zeneca. Et pour protéger son personnel en Centrafrique, les Nations-Unies y ont envoyé ce vaccin dans le pays le 13 avril dernier.

Selon MankeurNdiaye, représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU et Chef de la MINUSCA, ce déploiement du programme de vaccination des Nations-Unies en Centrafrique, se fait en étroite collaboration avec les autorités nationales. Comme le souligne le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSCA : « cette campagne de vaccination va permettre au personnel des Nations Unies de rester aux côtés des populations et de continuer à appuyer le Gouvernement dans la lutte contre la COVID-19 », a-t-il affirmé.

Les vaccins seront administrés par un personnel spécialisé dans des cliniques des Nations-Unies de Bangui et celles des villes de l’intérieur du pays.  Cette campagne des Nations-Unies répond à l’obligation de protection de l’ONU vis-à-vis de ses personnels des agences, fonds, programmes et missions, mais aussi à renforcer leurs capacités à poursuivre l’exécution de leurs mandats au profit des communautés qu’ils servent.

Il faut préciser que tous les membres du personnel de l’ONU militaires, police et civils, nationaux et internationaux et les personnes à leur charge (âgés de plus de 18 ans) en RCA, peuvent recevoir la vaccination anti-COVID-19.

Le personnel des organisations internationales non gouvernementales qui sont engagées par les organisations du système des Nations Unies dans la mise en œuvre de leurs mandats respectifs, pourront également bénéficier du programme de vaccination.

Ces vaccins anti-COVID-19 confèrent une protection contre la maladie en déclenchant une réponse immunitaire contre le virus responsable de la maladie (SARS-CoV-2). L’immunité ainsi acquise réduit le risque de développer la maladie et ses conséquences.

Il convient de signaler que ces vaccins contre le Covid-19, visent essentiellement le personnel national et international, travaillant dans les organismes internationaux, œuvrant en République centrafricaine comme la MINUSCA, le PNUD, l’OMS, l’UNICEF, l’UNFPA, le PAM, la FAO, l’ONUFEMMES, l’UNHCR, l’OCHA, l’ONUSIDA, l’UNMAS, l’OIM, l’UNOPS et la Banque Mondiale.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires