RCA: l’offensive rapide des FACA obligent les rebelles de CPC à se cacher

0
124
CPC-ndjoni-sango-centrafrique
Les rebelles de CPC

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 21 avril 2021—(Ndjoni Sango) : L’offensive rapide des FACA et la libération de territoires longtemps occupés par des groupes armés obligent les rebelles et les criminels à fuir et à se cacher. Ils commencent à réaliser qu’ils sont désormais en dehors de la loi, que les forces gouvernementales les traqueront constamment jusqu’à ce qu’elles les traduisent en justice. Les rebelles des groupes armés de la CPC utilisent des tactiques du minage des routes. Les civils sont le plus souvent victimes de mines de fabrication étrangère posées par des rebelles.

Le 20 avril 2021, sur la route Baboua – Abba près du village de Bondiba, un conducteur de moto-taxi ainsi que 3 passagers dont une femme et deux enfants, ont sauté sur la mine et sont morts sur place des suites de l’accident.

Qui fournit aux bandits des munitions et des mines de fabrication étrangère? C’est une question principale, qui reste encore sans réponse. Les rebelles et les mercenaires des groupes armés de la CPC disposent d’armes modernes, de mines et de munitions. Ils sont souvent mieux équipés que les forces gouvernementales qui sont sous embargo de l’ONU.

Un habitant local proche du lieu de la mort d’un conducteur de moto-taxi et de ses passagers accuse le contingent bangladais de la Minusca de faire passer des mines et autres munitions aux rebelles. Les habitants du village de Bondiba demandent au chef de la MINUSCA de prendre personnellement le contrôle de la distribution des munitions, y compris des mines de fabrication étrangère.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments