RCA: la mort de Déby, une inquiétude pour les pays de la sous-région?

0
150
Idriss-deby-ndjoni-sango-centrafrique
Maréchal Idriss Déby Itno

Par Marly Pala         

Bangui 21 avril 2021—(Ndjoni Sango) :  Le président tchadien, le Maréchal Idriss Déby Itno est mort sur le front, suite à une attaque rebelle tchadienne en provenance de la Libye. Il a succombé après avoir pris une balle. L’annonce a été faite le mardi, 20 avril, par le porte-parole de l’armée tchadienne. A cet effet, sa mort est-elle une inquiétude pour les pays de la sous-région ?

Le Tchad est le numéro un des pays d’Afrique centrale en matière d’armement et de militaires. Mais il fait face à de nombreuses menaces rebelles provenant du sahel et d’autres pays. Comme dit un dicton, « qui use de la violence, sera victime d’une violence », raison pour laquelle, l’homme fort d’Afrique centrale comme on le surnomme, parvient à sa fin ?

Tout a commencé le 2 décembre 1990 quand Idriss Déby Itno avait pris le pouvoir par un coup d’Etat contre Hissène Abré. Et pendant presque trois décennies de son règne, le Tchad devient pour les pays de la sous-région, une poudrière, car il est le seul en Afrique centrale à déployer ses forces pour combattre les djihadistes dans le Sahel notamment au Mali, au Burkina Faso, au Niger mais aussi au Nigeria.

Ces réponses favorables aux attentes des partenaires à l’exemple de la France ont valu à Déby, l’appellation de « l’Homme fort d’Afrique centrale ou encore Partenaire numéro I du continent ». Malgré plusieurs résistances du Tchad face aux menaces des rebelles, ces mercenaires continuent de déranger la tranquillité d’Idriss Déby Itno.

Aujourd’hui, alors qu’il était réélu pour un sixième mandat, une colonne de rébellions, venue de la Libye, menace de marcher sur N’Djamena, la capitale. Et au Maréchal de descendre sur le terrain comme d’habitude pour lui faire face. Ce qui lui a coûté la vie.

Mais quelle en sera l’avenir sécuritaire des pays de la sous-région avec la porosité de leurs frontières ? N’est-ce pas une inquiétude ? Car d’aucuns pensent que ces mercenaires ont un seul objectif, celui de découdre avec le pays le mieux armé et de faire de cette zone un bastion de la rébellion, puisque ces djihadistes sont pourchassés dans le Sahel.

Il faut rappeler qu’un conseil militaire de transition a automatiquement été mis en place après la disparition du Maréchal Déby, dirigé par le Général de corps d’armée, Mahamat Idriss Déby Itno, pour rétablir l’ordre et organiser les élections dans un an et demi.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments