RCA: lettre ouverte du président de l’ONG ANA au PDG de Facebook Mark Zuckerberg

0
548
Harouna DOUAMBA, président de l'ONG Internationale ANA

Bangui 9 mai 2021—(Ndjoni Sango) : Après la suppression des comptes et pages Facebook en République centrafricaine pour des raisons inavouées, le président de l’ONG internationale Aimons Notre Afrique (ANA), Harouna Douamba, a ouvertement écrit au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg.

Monsieur le Président Directeur Général de Facebook,

Je viens encore une fois par ce courrier vous féliciter pour le génie que vous êtes. Je veux par cette lettre vous dire « merci », pour avoir contribué à sauver des millions de vies en Afrique et dans le monde. Je voudrais avec tous les panafricanistes, vous dire merci et merci, car grâce à votre instrument qui est Facebook, le continent Africain est sur la voie de la liberté.

Oui, je parle de liberté monsieur le PDG, ne vous laissez pas emporter par les politiciens, ne vous laissez pas avoir par le mensonge des politiciens. Vous avez été approché par la France, qui se plaint d’être victime d’une campagne anti-française. Non monsieur le PDG, cela n’est pas vrai.

N’acceptez pas de tomber dans une manipulation criminelle, comment la France qui se dit pays de tous les droits, y compris la liberté d’expression peut vous emmener à être celui qui refuse la liberté d’expression à un peuple opprimé, martyrisé et séquestré depuis plusieurs décennies.

Monsieur le PDG, grâce à Facebook, nous avons pu informer le monde entier sur les pratiques criminelles de la politique française en République Centrafricaine, grâce à votre outil,  pour la première fois dans l’histoire de ce pays, le monde entier s’est réuni autour du peuple Centrafricain, pour la première fois grâce à votre outil Facebook, un Chef d’Etat Centrafricain est arrivé à faire respecter la souveraineté de son pays.

La question que vous devez vous poser, monsieur le PDG de Facebook, c’est pourquoi la France et pas les autres?  Vous savez, la liberté de l’Afrique, empêchera la jeunesse Africaine de se laisser emporter par la méditerranée. Nous comprenons que vous avez cru à cette manipulation de la France, qui se réclame être une victime d’un sentiment anti-français, cela n’est pas votre faute car, c’est le fort de notre colonisateur qui est la France.

Aussi, monsieur le PDG, pour vous dire à quel point, ils veulent nous priver de notre liberté d’expression, de nos pages Facebook et comptes qui permettent aux panafricanistes de protéger, défendre et dénoncer les actions criminelles qui contribuent à faire massacrer la population Centrafricaine ont été désactivés le 29 avril 2021, le jour même où un faux rapport a été présenté au public et aux autorités Centrafricaines, avec pour objectif une réunion le 5 mai au conseil de sécurité pour obtenir des sanctions contre la Centrafrique.

Alors monsieur le PDG, posez-vous la question de savoir pourquoi cette pratique? Pourquoi vouloir faire taire un peuple pour obtenir une décision du conseil de sécurité, si l’action est véridique?

Encore une fois, grâce à votre outil Facebook, malgré la désactivation de nos pages et comptes Facebook, nous sommes passés par d’autres méthodes à travers votre outil pour alerter le monde entier et la réunion du 5 mai a finalement été annulée.

Monsieur le PDG, vous sauvez des millions de vies, refusez de contribuer indirectement à une atteinte à la liberté d’expression, à la liberté de vie, du bien-être, de la paix, du vivre ensemble et de la souveraineté du pays qui commence à se retrouver grâce à votre outil.

Je vous invite à réactiver, toutes les pages désactivées, par le biais de la manipulation et du complot. À voir une telle pratique, le peuple Africain pense que vous vous êtes lancé dans une complicité avec la France, pour empêcher la liberté d’expression.

Refusez d’associer votre image à cette pratique car la meilleure façon pour un peuple opprimé de se défendre, c’est la dénonciation. Et Facebook est l’outil idéal que Dieu a mis non seulement à votre disposition mais aussi sachez que c’est arme de dernière génération pour les peuples opprimés.

Tout en vous souhaitant, bonne réception de cette lettre, recevez monsieur le PDG, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Tout Africain digne et fier doit partager cette lettre.

Vive l’Afrique.

Harouna DOUAMBA

Président de l’ONG ANA

3.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires