La RCA et le Tchad ont trouvé un terrain d’entente suite à l’accrochage aux frontières

0
233
La mission gouvernementale centrafricaine avec les autorités tchadiennes à Ndjamena

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 2 juin 2021—(Ndjoni Sango) : Dans un communiqué conjoint signé le 1er juin 2021, la RCA et le TCHAD s’engagent à mettre en place une commission d’enquête internationale pour élucider les responsables de l’attaque sur le territoire tchadien, survenue le 30 mai 2021 , ayant causé la mort de six soldats tchadiens et blessés cinq autres.

Les autorités centrafricaines et tchadiennes par la voie diplomatique ont trouvé un terrain d’entente suite à l’attaque en territoire tchadien, non loin de la frontière centrafricaine, survenue le 30 mai 2021, occasionnant la mort des militaires soldats.

Pour désamorcer la tension qui faillit causer une escalade de violence entre les deux pays, le Président Centrafricain Touadera a dépêché des émissaires au Tchad, en tête le ministre des Affaires Etrangères, Sylvie Temon BAIPO, afin de porter un message d’apaisement à son homologue tchadien.

D’après le communiqué conjoint, à l’entame des travaux, la partie centrafricaine, après avoir exprimé sa surprise par rapport à cette attaque, l’a fermement condamnée, et a exprimé sa profonde compassion, ainsi que ses condoléances au gouvernement et au peuple tchadien.

A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont reconnu la gravité de la situation et ont souligné l’urgence d’élucider les circonstances dans lesquelles cette attaque a été opérée. A cet égard, elles se sont convenues de la « mise en place d’une enquête internationale indépendante et impartiale, composée des partenaires traditionnels de deux pays qui sont l’organisation des Nations Unies (ONU), l’Union Africaine (UA), et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), à l’effet de déployer des experts sur le théâtre de l’attaque pour établir les faits et déposer un  rapport qui situera les responsabilités ».

A cet effet, les deux pays frères se sont aussi convenus de saisir dans les meilleurs délais les partenaires précités afin de former les plus rapidement possible ladite commission. « Soucieuses de préserver les liens sécuritaires de fraternités et d’amitié, tissés par la géographie et l’histoire, les deux parties se sont engagées à mettre en application les conclusions du rapport de la commission internationale indépendante d’établissement des faits afin de travailler ensemble sur une nouvelle base pour renforcer la sécurité à la frontière commune et éviter à l’avenir que de tels incidents malheureux ne se reproduisent », ont-t-elles mentionné dans ce communiqué conjoint.

Par ailleurs, les deux parties ont réaffirmé à l’issue de cette rencontre leur volonté de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines conformément aux conclusions de la dernière Commission Mixte tenue à N’Djamena en décembre 2019, tout en rappelant l’importance de situer au préalable les responsabilités de l’attaque.

En conclusion, les deux pays voisins ont réitéré l’engagement de deux Chefs d’Etats, Faustin Archange TOUADERA et le général de corps d’Armées Mahamat Idriss DEBY à privilégier le dialogue pour préserver la paix et la stabilité dans les deux pays et mutualiser leurs efforts pour relever les défis sécuritaires communs.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires