RCA: les journalistes et communicants outillés sur le caractère secret des enquêtes de la CPS

0
79
Formation des journalistes et communicants sur les procédures sécretes de l'enquête de la CPS @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 4 juin 2021—(Ndjoni Sango): Plusieurs journalistes et communicants ont été formés du 3 au 4 juin 2021 sur les notions et le caractère des enquêtes auprès de la Cour Pénale Spéciale (CPS) de la République centrafricaine. Cet atelier de formation a eu lieu dans la salle des audiences de ladite Cour.

Pour éclairer la lanterne du public sur les différentes activités que mène  la Cour Pénale Spéciale en République centrafricaine, suite aux rumeurs et interrogations sur le silence et manque de communication autour des missions de la Cour.

C’est dans cette optique qu’une séance de formation a été organisée à l’endroit des professionnels des médias et des communicants sur les méthodes et fonctionnement de la CPS, dont le contenu est de mettre en évidence le caractère secret de cette organisation juridictionnelle en Centrafrique.

 Selon Vannier Guylaine, experte en communication près la CPS, espère que cette formation va permettre à la population centrafricaine de comprendre mieux les activités de la CPS : « Nous souhaitons que cet atelier puisse éclairer un peu plus sur les activités, parce que nous avons tendance à entendre beaucoup de choses négatives et la population se demande si le travail avance vraiment. Nous voulons, à travers cet atelier, expliquer les raisons pour lesquelles nous ne communiquons pas d’avantage sur les procédures en cours, puisque, vous savez que la CPS est une institution particulièrement historique, parce que c’est la première Cour Spéciale en Afrique centrale », a-t-elle dit.

Pour elle, cette Cour a été créée pendant que le conflit avait toujours lieu, dont d’après elle, il est un peu difficile d’enquêter et en même temps d’instruire, de poursuivre, de juger les auteurs et en  même temps, de communiquer de manière ouverte. C’est la raison pour laquelle ils veulent sensibiliser les hommes et femmes  des médias autour de cette question.

Toute fois, la CPS compte multiplier cette formule d’atelier de formation pour toucher plus d’avantage les journalistes sur le caractère de secret des enquêtes auprès de ladite juridiction.

Le journaliste blogueur centrafricain, Léo BENAM, qui a pris part à cet atelier de formation se réjouit des connaissances acquises, « ça été un moment d’échange et aussi des connaissances sur le caractère confidentiel des dossiers à la Cour Pénale Spéciale, et c’était aussi un moment pour nous de comprendre les Droits de l’Homme et la liberté de la presse. Cette formation est comme une sensibilisation à l’endroit des journalistes sur le comment cette juridiction spéciale fonctionne », a-t-il relevé.

Il est important de rappeler que cette Cour a été créée en vertu des prescrits de la loi organique n° 15.003 du 03 juin 2015 portant création, organisation et fonctionnement de la CPS. Elle a  l’obligation de veiller à la sécurité, au bien-être physique et psychologique, à la dignité mais aussi au respect de la vie privé des victimes et témoins.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments