Déclaration de l’association « Centrafrique sans la France » relative au survol de la RCA par les avions militaires français

1
351
avion-russe-ndjoni-sango-centrafrique

Déclaration de l’association « Centrafrique sans la France » relative au survol du territoire centrafricain par les avions militaires français

Depuis quelques temps,  l’association « Centrafrique sans la France » a constaté avec amertume les multiples opérations de survol du territoire centrafricain par des avions militaires français. Il y a lieu de noté que le survol d’un territoire par des avions de nationalité étrangère ne peut s’opérer que lorsque  que si ce droit est accordé par des textes réglementaires.

Il sied aussi de souligner que les Français font des survols avec leurs avions militaires en violation du droit pénal en matière militaire, alors que les Centrafricains, respectueux des instruments juridiques qui régissent les relations bi et multilatérales en matière militaire ne se livrent pas à cette action illégale et manifestement provocatrice.

Il est établi que le survol de certaines zones d’un territoire peut être interdit pour des raisons d’ordre militaire ou de sécurité publique.

L’association « Centrafrique sans la France » estime que les pays d’origine des avions militaires étrangers ayant contrevenu à cette règle  méritent d’être poursuivis devant les juridictions spécialisées en matière militaire.

Elle condamne  par la même occasion ces opérations de survol des avions militaires sans l’autorisation préalable des autorités légitimes et démocratiques.

L’association se demande en toute légitimité pourquoi les avions militaires français    se permettent de survoler le territoire Centrafricain alors que les autorités militaires centrafricaines ne font pas autant. Pourquoi survoler le territoire étranger sans en avoir la permission suivant les règles de défense militaire?

Eu égard à tout ce qui précède, l’association Centrafrique sans la France exige des autorités françaises la cessation des opérations illégales de survol du territoire centrafricain faute de quoi il sera lancé une campagne nationale de lutte contre les intérêts français sur toute l’étendue du territoire français.

Fait à Bangui, le 8 juin 2021

Pour l’association Centrafrique sans la rFrance.

Le Président exécutif

Guy José Molokoama

2 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Clostridium
Clostridium
1 mois il y a

« Il sied aussi de souligner que les Français font des survols avec leurs avions militaires en violation du droit pénal en matière militaire, alors que les Centrafricains, respectueux des instruments juridiques qui régissent les relations bi et multilatérales en matière militaire ne se livrent pas à cette action illégale et manifestement provocatrice. »

Encore faudrait-il qu’ils aient les moyens de faire cela… Au vu de ce qu’il reste de l’Armée de l’Air Centrafricaine ce n’est pas près d’arriver.