RCA: la France est-elle inévitable?

0
256
Centrafrique-Touadera-Ndjoni-Sango
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera, le ministre français des affaires étrangères Jean Yves Le Drian, et l'ancien ambassadeur de France à Bangui, Eric Gerard

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 9 juin 2021—(Ndjoni Sango) : Le pays de « Zo Kwe Zo », encore appelée pays des merveilles, est l’une des pays Africains colonisés par la République Française. Malgré l’acquisition de l’indépendance à la date du 13 août 1960 par son père fondateur Barthélemy Boganda, qui lui permet d’être autonome sur la prise des décisions dans la gestion de ces patrimoines, ce pays reste toujours sous la domination des occidentaux.

Depuis un certain temps, le pays des merveilles traverse d’énormes difficultés qu’elles soient sur le plan sécuritaire, budgétaire et autres. La France parrain de la RCA se réserve face aux situations difficiles que traverse la Centrafrique. Pourtant le pays dirigé par Emmanuel Macron a souvent  toujours l’habitude de soutenir la RCA dans plusieurs domaines.

Peut-on dire que la suspension des aides annoncées par la France marque-t-elle le début de la vraie indépendance de la RCA? Cette problématique soulevée reste encore sans réponse.

L’incendie à l’ambassade de France et celui de la société téléphonique Orange et la suspension du financement dans la ligne budgétaire des périodes de 2020 et 2021 par la France est l’une des preuves qui atteste que la RCA est désormais devant ces faits.

Alors, les autorités centrafricaines se doivent de multiplier les efforts pour sortir définitivement le pays dans cette situation.

4 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments