RCA: le premier ministre Dondra signe une convention de construction de la base logistique douanière avec l’entreprise Sud-africaine COEGA

0
381
Signature d'une convention par le premier ministre centrafricaine et l'entreprise sud-africaine COEGA pour la construction de base logistique douanière

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 16 juin 2021—(Ndjoni Sango) : Le Gouvernement centrafricain et l’entreprise Sud africaine COGEA, ont paraphé le lundi 14 juin 2021, la convention d’extension et de modernisation des bases logistiques douanières de Douala et de Kribi qu’exploite la RCA.

Le Gouvernement centrafricain, via son Premier ministre Henri Marie DONDRA, a présidé la cérémonie visant à peaufiner ce document entre l’Etat centrafricain et l’entreprise Sud africaine COEGA Développement Corporation que conduisait son Directeur général, Khezi Tiya.

Le corridor qui relie la RCA et le Cameroun, est l’une des voies où les marchandises sont acheminées régulièrement. Pour faciliter ce transit des biens que le gouvernement camerounais a mis à la disposition de la Centrafrique des parcelles de terre à Douala et à Kribi, permettant de la sorte, le stockage des marchandises et d’autres biens en transit pour la RCA.

C’est dans cette optique qu’au mois d’octobre 2019, le gouvernement a signé un contrat de concession, permettant la mise en valeur de ces parcelles au profit des importateurs et exportateurs.

A l’occasion de la cérémonie de signature de ce document, Victor Mazanga, Chargé de mission en matière de gestion de portefeuille et des engagements de l’Etat, a indiqué que ce projet vise à contribuer à l’amélioration des conditions de stockage de marchandises en partance de la RCA et l’optimisation des recettes par l’amélioration de la conduite des opérations douanières.

Pour Khezi Tiya, Directeur général de la société COGEA, l’objectif de contrat de partenariat est« d’améliorer la performance des recettes douanières et le transit de compétences aux ressortissants centrafricains à travers la formation des jeunes qui seront impliqués dans la mise en œuvre dudit projet », a-t-il dit.

Or, la récente crise avec le blocage du corridor Bangui / Cameroun, des énormes difficultés sont liées à l’import-export des biens sur le territoire centrafricain. Le défi actuel et permanent pour le nouveau gouvernement, consiste à prendre des mesures de redressement favorisant la croissance économique par le retour à la libre circulation des biens et des personnes.

Cette action s’appuie sur la vision des autorités du pays dont le but est de désenclaver le pays sur le plan intérieur et extérieur du pays. C’est l’un des défis du nouveau gouvernement permettant de renflouer la caisse de l’Etat.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments