RCA: les rebelles des 3R se lancent dans les exactions sur les civils dans le nord-ouest du pays

0
235
Les rebelles des 3R avec leur leader Bobbo

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 15 juin 2021—(Ndjoni Sango): Les rebelles des 3R, membre de la CPC multiplient ces derniers temps, des exactions sur les populations civiles dans la région du nord-ouest de la République centrafricaine. Les agriculteurs et éleveurs deviennent de véritable vache-à-lait de ces forces non conventionnelles qui sillonnent la brousse.

Ces multiplies cas d’exaction par la CPC visent les hommes et femmes qui sont dans certaines zones de l’Ouham pendé, l’un des bastions de ce mouvement rebelle.

Après avoir pris pour cibles les motocyclettes,  les camions des marchandises et les autres véhicules des ONG, les combattants rebelles des 3R de l’autoproclamé général Bobo ont dans leur collimateur, les paisibles populations de cette partie de Centrafrique.

Cette recrudescence de violences avec les 3R qui changent le mode opératoire empêche sérieusement les habitants de ladite région  de vaquer librement à leurs activités quotidiennes.

Les agriculteurs et éleveurs deviennent de véritable vache-à-lait de ces forces non conventionnelles qui sillonnent la brousse pour tendre des embuscades aux forces loyalistes et leurs alliés.

« C’est un véritable étau qui se resserre autour de nous. Les éléments des 3R ont pris en otage la population de notre ville en rendant de plus en plus la vie difficile aux gens de vaquer leurs occupations. Les enfants ne vont pas à l’école de peur qu’ils marchent sur les mines anti-personnelles des rebelles », a déploré cet habitant local de Ngaoundaye contacté par la Rédaction de Ndjoni Sango.

Cette situation intervient dans un contexte où les partenaires internationaux (UA, UN, CEEAC et l’UE) ont exigé lors de leur dernière mission de haut-niveau en RCA aux groupes armés, affilés à la coalition des patriotes pour le changement (CPC),  de cesser les hostilités et regagner l’accord politique pour la paix.

Diantre ! Hélas, les 3R et l’UPC continuent de prouver aux yeux du monde entier qu’ils gardent encore leur capacité de nuisance même s’ils ont été chassés par les forces loyalistes et leurs alliés dans certaines zones du pays.

Il est à rappeler que dans les jours précédents, les 3R ont brûlé entre Bocaranga et Ngaoudaye deux camions transportant du carburant dans Lim-pendé, et l’UPC a brûlé 7 véhicules des fidèles de l’église ELIM à 25km d’Alindao, dans Basse-kotto.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments