RCA: vers la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel pour le passage du budget de moyens au budget de programmes

0
176

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 23 juin 2021—(Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain, avec l’appui du PNUD, procède à la restitution des travaux relatifs à la mise en œuvre du plan d’action à des résultats rapides (PA2R) pour la bascule en mode programme au 1er janvier 2023 et en comptabilité en droits constatés et patrimoniales au 1er janvier 2025. La restitution de ce document visant à mettre en place ce cadre juridique et institutionnel a eu lieu le jeudi 17 juin 2021 à Bangui.

Le processus de la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel pour le passage du budget et moyen au budget de programme en République centrafricaine, continue de faire son petit bonhomme de chemin, grâce à l’appui de certains partenaires dont le PNUD. C’est dans ce cadre qu’Alain Modeste Kondji, le directeur de cabinet au ministère des finances et du budget,  a présidé un atelier dans la salle de conférence dudit département permettant de faire la restitution des travaux y relatifs.

Ce plan d’action à des résultats rapides (PA2R), élaboré par la RCA avec le concours des partenaires techniques et financiers, couvre cinq axes relatifs, à savoir ; la programmation  et la budgétisation, l’exécution du budget et au contrôle budgétaire, la comptabilité et la gestion de la trésorerie, l’audit interne et externe, aux thématiques transversales telles que le système d’information et la formation.

Mouhamadou Niang Lamine, consultant mis à la disposition du PNUD, a rappelé les points importants de ce basculement entre autres, la méthodologie de l’assistance technique basée sur la sensibilisation, la formation et l’appui technique. Il a, par ailleurs, évoqué le bilan de la campagne sur les 7 ministères rencontrés et ciblés, les perspectives autour du risque liés à l’absence d’une stratégie globale des réformes, palliés pour l’instant par le PA2R.

A l’issue de cet atelier, le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), via son expert, a recommandé au gouvernement centrafricain et aux PTFS, d’axer leurs efforts sur les points suivants : renforcement des capacités/ accompagnement dans l’élaboration des documents annexes budgétaires (CDMT/PAP) ; élaboration d’un plan de renforcement des capacités techniques de tous les acteurs.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires